Dossier progressif en Pédiatrie de la collection Les Référentiels des Collèges

Vous êtes jeune médecin généraliste installé dans la ville de Royan. Vous voyez en consultation un nourrisson de sexe féminin âgé de 10 mois, premier enfant d’un couple sans antécédent notable. Cette petite fille est née au terme de 38 SA avec un poids de 3 200 g. En dehors d’une gastroentérite aiguë à l’âge de 3 mois, elle n’a pas d’autre antécédent particulier. Elle a été vaccinée aux âges de 2 et 4 mois par un vaccin hexavalent + le vaccin pneumococcique conjugué à 13 valences. Elle est gardée en crèche depuis 3 semaines. L’enfant est conduite en consultation en raison de la survenue d’une éruption cutanée ayant débuté la veille au soir au niveau du visage, sans fièvre. Il n’y a pas de contage infectieux dans l’entourage. Son état général est conservé. T° = 37,8 °C ; FC = 120/min. Il existe une éruption maculopapuleuse au niveau du visage et du thorax, sans élément vésiculeux ou purpurique. L’auscultation cardiopulmonaire est normale de même que l’examen neurologique. Le pharynx est érythémateux. Vous évoquez le diagnostic de rubéole.

Question 1
Parmi ces pathologies infectieuses éruptives, laquelle(lesquelles) s’accompagne(nt) d’un exanthème maculopapuleux ?

A scarlatine
B syndrome pieds-mains-bouche
C exanthème subit
D mégalérythème épidémique
E varicelle

Voir le corrigé

Question 2
Quelle(s) donnée(s) clinique(s) aurai(en)t pu vous faire évoquer un diagnostic de rougeole ?

A adénopathies occipitales
B signe de Koplik
C catarrhe oculorespiratoire
D angine érythématopultacée
E desquamation du siège

Voir le corrigé

Question 3
Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrivez-vous pour confirmer le diagnostic de rubéole chez cet enfant dans la mesure où celui(ceux)-ci serai(en)t nécessaire(s) par crainte d’un contage avec une personne à risque.

A IgM salivaires spécifiques
B sérologie IgG à 15 jours d’intervalle
C IgM sériques
D recherche du virus dans les urines
E recherche du virus par PCR sur biopsie cutanée

Voir le corrigé

Question 4
Quelle(s) est(sont) les personnes à risque de forme sévère de rubéole à identifier dans l’entourage de cet enfant ?

A sujet drépanocytaire
B femme enceinte non immunisée
C nourrisson d’âge < 3 mois
D grand-père maternel
E aucun

Voir le corrigé

Question 5
Quelle(s) mesure(s) de prise en charge est(sont) nécessaire(s) chez cet enfant ?

A immunoglobulines polyvalentes antirubéole
B antipyrétiques en cas de fièvre mal tolérée
C éviction de collectivité pendant 48 heures
D déclaration obligatoire
E information des parents sur un risque possiblement accru de crises fébriles

Voir le corrigé

Question 6
Vous apprenez qu’un autre enfant âgé de 8 mois est gardé dans la même crèche que l’enfant atteint de rubéole. Quelle(s) mesure(s) de prise en charge lui proposez-vous ?

A vaccin ROR
B injection d’immunoglobulines polyvalentes antirubéole
C vaccin monovalent rubéole
D aciclovir
E aucune mesure particulière

Voir le corrigé

Question 7
Une élève puéricultrice de la crèche qui ignore son statut de protection vis-à-vis de la rubéole vous interroge pour savoir quel(s) examen(s) pourrai(en)t être pratiqué(s) pour la rassurer ?

A IgM rubéole
B IgG rubéole
C IgM salivaires spécifiques
D PCR rubéole dans le sang
E immunofluorescence nasale

Voir le corrigé

Question 8
Environ 1 semaine plus tard, vous trouvez à votre examen que l’enfant a quelques pétéchies sur les membres inférieurs et supérieurs. Il n’a pas de fièvre ni de troubles hémodynamiques associés. Vous demandez une numération-formule sanguine qui met en évidence une thrombopénie à 40 Giga/L. les autres lignées sont à la limite inférieure de la normale. Un nouveau prélèvement sanguin avec frottis est demandé sur tube citrate par le biologiste. Que recherche cet examen sanguin ?

A blastes
B schizocytes
C Plasmodium falciparum
D fausse thrombopénie à l’EDTA
E autre réponse

Voir le corrigé

Question 9
Quelle(s) cause(s) peu(ven)t être retenue(s) à l’origine des données cliniques et hématologiques mentionnées dans le contexte de cette observation ?

A leucémie aiguë
B purpura rhumatoïde
C thrombopénie post-rubéole
D maladie de Kawasaki
E maladie de Willebrand

Voir le corrigé

Question 10
Parmi les propositions suivantes, quelle(s) est(sont) celle(s) que vous retenez comme exacte(s) à propos du vaccin pneumococcique conjugué à 13 valences ?

A il est recommandé chez le nourrisson né à terme aux âges de 2 et 4 mois
B les recommandations vaccinales sont identiques chez l’ancien prématuré
C le rappel doit être pratiqué chez le nourrisson né à terme comme chez le prématuré à l’âge de 11 mois
D il doit être associé selon les recommandations à l’âge de 11 mois avec la première injection de vaccin ROR
E il ne peut plus être pratiqué après l’âge de 1 an

Voir le corrigé

Vous venez de lire le Dossier progressif 1 de la partie Entraînement de l’ouvrage Pédiatrie Réussir les ECNi

Auteurs
Antoine Bourrillon
Grégoire Benoist
Christophe Delacourt
Collège national des pédiatres universitaires
© 2014, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Vous préparez les ECN ? Tous les quiz ECN sur le blog

 

Laissez un message

Auteur(s): Antoine Bourrillon, Grégoire Benoist, Christophe Delacourt, Collège national des pédiatres universitaires

Partager:

Réagir à cet article