Les 10 règles de l’ergonomie dans le guide de la petite enfance

Les dix règles de l’ergonomie

La professionnelle va effectuer diverses tâches au quotidien qui font appel à la mobilisation (mobilisation de l’enfant, port de charges, réfection de lit, etc.). Elle veillera aux points suivants.

N° 1 : RÉFLÉCHIR AVANT D’AGIR

Le travail bien préparé, bien organisé à l’avance, se déroule plus aisément et diminue les risques potentiels. Ceci répond au principe de sécurité de l’enfant et de sa propre sécurité.

N° 2 : TROUVER LA POSITION D’ÉQUILIBRE (fig. A2.6A)

Pour cela il faut :

  • mettre les pieds parallèles (écartés de la largeur des épaules environ) ;
  • répartir le poids du corps sur les deux pieds ;
  • rentrer le ventre et serrer les fesses ;
  • mettre les genoux en légère flexion.

Cette position :

  • diminue le travail musculaire ;
  • assure la souplesse des épaules ;
  • protège la colonne vertébrale ;
  • permet une respiration maximale.

À partir de cette position de base correcte, toutes les autres positions sont envisageables.

N° 3 : GARDER LE DOS DROIT (fig. A2.6B)

Quel que soit le mouvement, ou la posture choisie pour protéger son dos, il est indispensable de verrouiller la région lombaire. Cette position est maintenue par la contraction des muscles abdominaux et le fléchissement des jambes.

N° 4 : SE RAPPROCHER DE LA CHARGE À DÉPLACER (fig. A2.6C)

Lorsque l’on doit porter une charge ou un enfant, il faut travailler corps à corps, le plus près possible de l’axe central de gravité. L’enfant se sent d’ailleurs rassuré par le contact physique. Plus on est près de lui, plus c’est facile ; plus on est loin, plus l’effort demandé est grand.

N° 5 : UTILISER LES MEMBRES INFÉRIEURS (fig. A2.6D)

Pour soulever une charge, il faut travailler avec les muscles fessiers et les muscles des cuisses qui sont les parties les plus fortes de notre corps et éviter de charger les lombaires. Les pivots (les charnières) pour plier le corps doivent rester les hanches et les genoux (position universelle de sécurité vue précédemment).

N° 6 : SE FAIRE AIDER (AIDE HUMAINE OU TECHNIQUE)

Avant de commencer un travail, la professionnelle doit préalablement évaluer ses forces. Elle peut se faire aider par un collègue ou utiliser des aides techniques ou matérielles (par exemple : placer un tabouret devant le lavabo pour faire laver les mains à l’enfant plutôt que de le soulever à bout de bras, faire un lit à deux personnes plutôt que seule, etc.).

N° 7 : MÉNAGER SES EFFORTS

Il faut remplacer l’effort vertical (soulever) par un effort horizontal (rouler, glisser, pivoter, déplier la personne). Autrement dit, utiliser le contrepoids.

N° 8 : TRAVAILLER EN SOUPLESSE

Les mouvements effectués doivent être fluides et souples. Les mouvements brusques sont dangereux (car il n’y a pas eu de temps pour préparer les articulations et les muscles). La majorité des lombalgies aiguës sont dues à des mouvements brusques (perte d’équilibre, sursaut, etc.).

N° 9 : ENTRAÎNER SON CORPS À L’EFFORT (fig. A2.6E)

La professionnelle veillera à pratiquer des efforts physiques (gymnastique) pour maintenir la souplesse de ses articulations et la détente du corps.

N° 10 : VEILLER À BIEN SE REPOSER ÂPRÈS L’EFFORT (fig. A2.6F)

Il est nécessaire de permettre à l’organisme de se reposer après le travail.

Le sommeil joue un rôle capital dans la récupération après l’effort. Un adulte doit dormir au moins 7 heures. Il est préférable de dormir en reposant son dos sur un matelas ferme (en évitant les oreillers durs et épais) dans un environnement frais et calme.

Mémo

Soyons « équilibrés » !
L’équilibre physique dépend de la bonne position des pieds. Les pieds portent tout le poids du corps. Un pied décalé vers l’avant, en fente, permet de résister à un déséquilibre du corps vers l’avant, l’arrière ou le côté. La surface ainsi obtenue entre les pieds est appelée « polygone de sustentation ». La verticale du centre de gravité doit se situer dans ce polygone pour maintenir l’équilibre du corps (cf. fig. A2.6A).

 

© 2018 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Vous venez de lire Les 10 règles de l’ergonomie dans l’annexe 2 du Guide de la petite enfance

Auteurs

Jacqueline Gassier, Puéricultrice DE, professeur STMS

3e édition actualisée par

Muriel Beliah-Nappez, Pédiatre de la ville de Paris

Évelyne Allègre, Psychothérapeute

Claudine Montenot-Wagner, Puéricultrice, cadre supérieur de santé, coordinatrice Petite Enfance à la direction Enfance de la mairie de Montpellier

Voir tous les articles de la catégorie scolaire

 

 

 

 

2 Commentaires

  • Ferid Hosni le Fév 23, 2019 Réponse

    très intéressant ,tout ce que vous
    faites. Merci de nous faire avancer
    encore sur le chemin d’ergo……

  • Ferid Hosni le Déc 03, 2018 Réponse

    Très intéressant comme travail ,.Bravo…..

Laissez un message

Auteur(s): Jacqueline Gassier, Muriel Beliah-Nappez, Evelyne Allègre, Claudine Montenot Wagner

Partager:

Réagir à cet article