Concours cadre de santé : l’épreuve d’admissibilité

L’épreuve d’admissibilité

L’arrêté du 18 août 1995 dans son article 8 stipule que « l’épreuve d’admissibilité (est) écrite et anonyme ; cette épreuve, d’une durée de 4 heures, notée sur 20, consiste en un commentaire d’un ou plusieurs documents relatifs à un sujet d’ordre sanitaire ou social. Elle a pour but de tester les capacités d’analyse et de synthèse du candidat, son aptitude à développer et argumenter ses idées par écrit ».

Trois choses sont donc à retenir :

◗  Un exercice imposé : un commentaire de texte ou une note de synthèse.

◗ Un contexte : le sujet est d’ordre sanitaire ou social.

◗ Une contrainte : l’écrire en 4 heures.

Chaque IFCS organise chaque année, en amont du concours, une commission de choix de sujet. Cette commission, composée de professionnels de différents métiers et horizons, lit plusieurs articles ou livres et choisit le texte qui sera utilisé lors de l’épreuve d’admissibilité (pour citer quelques textes/sujets récents de différents IFCS : « Construire la qualité de vie au travail à l’hôpital, soigner le management » – 2014 IFCS de Rouen, « Pratiques de soin et logique de gestion, le rôle médiateur des cadres de santé » – 2014 IFCS de Sainte Anne, ou encore « Analyse de pratiques et sens du travail » – 2014 IFCS de Tours). La commission établit également la manière de traiter le sujet au travers de consignes déclinées sur la première page de celui-ci. Ces consignes sont issues de l’article 8 de l’arrêté du 18 août 1995, qui précise que l’épreuve écrite « a pour but de tester les capacités d’analyse et de synthèse du candidat, son aptitude à développer et argumenter ses idées par écrit ». Elles peuvent comporter quelques variantes et il convient d’être vigilant et de bien les lire.


LES CONSIGNES DONNÉES PAR LES IFCS

Si l’objet de l’admissibilité est de tester les capacités d’analyse et d’argumenter ses idées, la formulation des consignes diffère selon les IFCS. Lors de l’épreuve d’admissibilité, les consignes sont indiquées sur la page de garde du sujet. Nous donnerons ainsi quelques exemples :

  • AP-HM : « À partir du texte, rédigez un commentaire qui a pour but de tester vos capacités d’analyse et de synthèse, votre aptitude à développer et à argumenter vos idées par écrit. »
  • IFCS du territoire lyonnais : « Il est demandé au candidat de réaliser une synthèse qui permette de dégager l’idée centrale de l’ensemble des documents et d’articuler les points de vue des auteurs. D’argumenter son point de vue sur cette idée centrale s’appuyant sur ses connaissances et sur son expérience de professionnel de la santé. Ces deux aspects doivent être traités. L’organisation du développement est laissée au choix du candidat ».
  • IFCS de Nancy (2014) : vous établirez la synthèse et la discussion sur des copies bien distinctes : copie A pour la synthèse, copie B pour la discussion. Avec deux questions :
    • Question A : synthèse sur 8 points : vous réaliserez une synthèse objective, concise et ordonnée de ces documents (trois articles du journal Le Figaro).
    • Question B : discussion argumentée sur 12 points. «…Le charisme rétablit ainsi un peu d’égalité dans notre société. Entre les faibles et les forts, les malins et les imbéciles, il peut être ce qui change tout ». Vous discuterez cette idée du Pr Daniel Marcelli en vous appuyant sur des arguments tirés de vos connaissances, de vos expériences personnelles et/ou professionnelles.
  • IFCS de l’École supérieure Montsouris formation & recherche en soins : « Dégagez les idées principales. Argumentez-les en vous référant à votre expérience professionnelle ».
  • IFCS de Pau (2015) : Deux questions. La première est de construire une synthèse reprenant les idées principales du texte joint. La deuxième est de commenter l’extrait de texte et d’argumenter votre réflexion à partir de vos connaissances, de votre expérience professionnelle et personnelle.
  • L’idée globale est de « Dégagez le thème central et les idées principales de ce texte en mettant en évidence leur articulation. Commentez ces idées d’une manière synthétique en argumentant votre point de vue à partir de votre expérience professionnelle. »

Certains IFCS précisent dans ces consignes, au-delà de la note permettant d’être admissible (10), l’interdiction de dictionnaire, la non-acceptation des brouillons dans les copies rendues, voire d’autres consignes.


Comme vous le constatez, ces consignes divergent mais ont pour point commun : la capacité d’analyse et de synthèse, l’aptitude à argumenter ses idées. Leur lecture et la compréhension de celles-ci sont le premier travail à faire avant d’entamer la lecture du sujet. Pour répondre aux différents énoncés, nous aborderons dans un premier temps ce qui a trait à la méthodologie du commentaire de texte et dans un deuxième temps, à la note de synthèse.

Pour présenter les méthodologies du commentaire de texte et de la note de synthèse, nous nous sommes inspirés de différentes sources de la littérature (livres, web, articles).

Le commentaire de texte

Qu’attend-on du commentaire de texte ?

Le commentaire de texte a pour point commun avec une dissertation de « poser un problème » (mais n’est pas une dissertation). Il s’agit :

◗ dans un premier temps, de comprendre les idées développées par l’auteur dans le texte et les enjeux de celles-ci. La finalité du commentaire est bien d’extraire et/ou d’appréhender les idées de l’auteur par une lecture attentive ;

◗ dans un second temps, de les commenter au regard de son expérience professionnelle.

Une méthodologie du commentaire de texte

Le commentaire de texte se construit en plusieurs étapes. Celles qui vont concerner le texte (le commentaire) et celles qui vont concerner plus particulièrement ce qui peut être appelé « l’argumentaire du texte ». Nous avons retenu quatre étapes principales concernant la première partie du commentaire :

◗ la phase de découverte du texte ;

◗ la phase de dissection du texte ;

◗ la phase de structuration du texte ;

◗ la phase de rédaction.

►La phase de découverte du texte

La phase de découverte et de connaissance du texte débute dès que les « surveillants » de l’épreuve d’admissibilité vous autorisent à retourner le sujet qui vous a été distribué.

Il est intéressant de faire une première lecture du texte afin d’en avoir une idée générale.

La deuxième lecture doit être plus approfondie et vous allez y passer plus de temps. Elle doit vous permettre de repérer la construction du texte, d’en dégager sa structure.

C’est au cours de cette phase que vous allez, selon vos « habitudes », surligner des mots ou des phrases clés, annotez le texte ou sur une feuille de brouillon.

Dans cette même phase, vous allez repérer également diverses informations que vous utiliserez notamment dans votre introduction :

◗ Qui a écrit ce texte ?

◗ Qui est l’auteur (un sociologue, un professionnel, un universitaire, etc.) ?

◗ Quel est le titre de l’article ? Celui-ci donne déjà une ou des indications sur le thème ou le sujet de ce que vous allez (découvrir) lire.

◗ Quand a-t-il été publié ? Est-il récent (1 à 2 ans) ou plus ancien ? Est-il d’actualité ou plus dans une réflexion de fond ?

◗ Enfin quelle est la « nature » du texte ? Un article de presse, une interview, etc. ? La revue dont est extrait l’article donne déjà une ou des orientations.

► La phase de dissection du texte

Au cours de cette phase, vous allez relire le texte mais « plus lentement », afin de comprendre sa structure, en vous aidant du découpage du texte en chapitre ou paragraphe. En général, à chaque chapitre ou paragraphe correspond une idée ou un thème que développe l’auteur.

►La phase de détermination de la structure du texte

Cette phase vous permet de découvrir comment l’article est construit.

On distingue trois types de plan ; chacun dépend du sujet, et de ce que l’auteur veut mettre en avant ou démontrer :

◗ Le premier type de plan est le plan thématique. Ce type de plan est le plus utilisé car il permet à l’auteur d’aborder les différents aspects d’un même sujet ou thème. Par exemple : le texte sur « les décisions invisibles du cadre » de F. Mispelblom Beyer.

◗ Le deuxième type de plan est le plan dialectique ou critique. Un auteur l’utilise lorsqu’il examine un sujet selon des regards divergents ou opposés. C’est le principe : thèse – antithèse – synthèse. Ou la confrontation avantages/inconvénients.

◗ Le troisième type de plan pouvant être utilisé par un auteur est le plan analytique. Ce plan est requis pour analyser d’une façon plus approfondie une « question ». L’auteur décrit une situation, en analyse les causes et les conséquences, la met en perspective dans un contexte plus général.

Les « marqueurs d’articulations logiques » et les mots de liaison participent au repérage de la structure du texte.

Tableau 6 Les marqueurs d’articulation. (Cliquez pour agrandir)

► La phase de détermination de la problématique du texte

Les phases précédentes vous permettent d’appréhender, en mettant en lien les différents éléments du texte, la question que pose tacitement l’auteur et qui constitue « la problématique ».

La problématique du texte se trouve notamment dans les éléments appréhendés dans la découverte du texte (titre, auteur, année, etc.). Il s’agit pour vous de rassembler les écrits de l’auteur sous forme de questionnement.

► L’argumentaire

Vous venez de finir le commentaire du texte et vous allez passer à la deuxième partie de cet écrit : l’argumentaire.

Il s’agit avant tout d’exprimer votre réflexion et votre position/avis, à partir de la problématique exposée par l’auteur au regard de votre propre expérience professionnelle et dans certains cas personnels ; mais également de vos propres connaissances.


« ARGUMENTER»

Le dictionnaire en ligne Larousse21 définit le mot argumenter comme « la présentation d’un ensemble d’arguments pour soutenir et/ou étayer une idée ».

Le même dictionnaire donne notamment deux définitions du mot « argument22».

La première définition est « un raisonnement, une preuve destinés à appuyer une affirmation ».

La deuxième définition est le « moyen auquel on recourt pour convaincre quelqu’un, pour l’amener à modifier sa conduite ».


Vous devez (dé)montrer au jury ce qui vous conduit à être en accord ou non avec la ou les thèses de l’auteur. Votre argumentaire utilisera ce que nous avons évoqué plus haut : votre propre expérience. Que vous mettrez en lien avec la fonction et les missions du cadre de santé (référez-vous à la fiche métier de l’encadrant d’unité de soins, au référentiel d’activités et de compétences du cadre de santé élaboré par la DGOS, ainsi que des articles ou livres sur votre futur corps professionnel).

Prenez un temps de réflexion afin de déterminer quelle(s) idée(s) du texte ou problématique du texte vous allez traiter et argumenter en regard de votre expérience et de vos connaissances. Qu’est-ce que vous allez vouloir mettre en avant ? Et comment vous allez organiser cela ?

Afin de structurer vos idées, vous pouvez rapidement vous créer un tableau faisant apparaître :

Tableau 7 Mise en perspective des idées de l’auteur et vos situations professionnelles. (Cliquez pour agrandir)

Dans le même ordre d’idée, une autre manière de structurer vos idées est la carte heuristique (ou « Mind Map »). Une carte heuristique se définit comme un « schéma, calqué sur le fonctionnement cérébral, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée 23 ». La carte heuristique est intéressante, notamment pour les personnes dont la modalité d’apprentissage est très visuelle.

Voici ci dessous un exemple simplifié de carte heuristique (figure 1) :

Certains IFCS demandent aux candidats dans leur consigne de se positionner dans leur écrit. Que sous-entend ce terme de « se positionner » ? Le jury attend du candidat qu’au travers de son écrit, il se projette dans son futur métier, qu’il s’imagine cadre…


« SE POSITIONNER»

Le dictionnaire Larousse en ligne donne les définitions suivantes du terme « se positionner » :

« Se placer en un lieu, à un rang précis, déterminé. Se situer, se définir par rapport à quelqu’un, quelque chose ».

La première phrase renvoi à un déplacement de la place du professionnel dans l’organisation, au statut mais également à l’activité. La fiche de poste aide au positionnement, mais n’est qu’une aide à celui-ci. La place dans l’organigramme du pôle est également une visualisation du positionnement.

La deuxième partie de la définition concerne plus le positionnement dans l’organisation du travail. Le positionnement se concrétise par rapport à l’équipe paramédicale, d’encadrement et/ou médicale.

Se positionner est notamment rendu visible par plusieurs critères et/ou actes : décider, posture ou style de management, conduite d’équipe, etc.


La note de synthèse ou synthèse de texte

Certains IFCS formulent comme consigne : « Construisez une synthèse reprenant les idées principales et les arguments des auteurs ». La synthèse de texte est un exercice différent du commentaire de texte.

Il est attendu (de vous) dans une synthèse de texte que vous ressortiez la thématique et la problématique du texte ou des textes, au regard des arguments développés par l’auteur. Votre développement va n’utiliser que les éléments (thèmes ou idées principales du texte) des textes qui vous ont été donnés. Dans cet exercice, vous n’apportez aucun commentaire personnel.

Ainsi, votre travail est de lire l’ensemble du « dossier » (les textes) et de relever les idées et la problématique de chaque texte. Chaque texte va apporter des informations sur le sujet, avec pour chacun d’eux des renseignements plus ou moins importants sur celui-ci. Des documents vont être à forte valeur ajoutée, c’est-à-dire apporter des informations importantes, et d’autres des informations complémentaires ou des exemples. Certains documents vont vous apporter des informations que vous avez déjà trouvées dans les autres textes.

Pour vous aider à extraire de chaque texte les idées principales développées par l’auteur, vous pouvez vous construire rapidement deux tableaux comme ceux présentés ci-dessous :

Tableau 8 Référence des textes du dossier. (Cliquez pour agrandir)

Les titres des documents (voire les titres des parties et sous-parties), leurs auteurs, leurs origines vous donnent déjà des indications sur le thème du dossier.

Tableau 9  Relevé des idées principales des textes. (Cliquez pour agrandir)

 

Ce tableau va vous permettre d’appréhender le thème principal du dossier et les arguments développés par les auteurs ; il est possible également que les textes mettent en avant deux thèmes. À partir des éléments que vous avez trouvés, vous allez pouvoir élaborer et organiser le plan de votre développement.


LA PRISE DE NOTES

Pour compléter cette partie, les manuels ou les livres sur la prise de note décrivent d’autres méthodes :

  • La prise de notes par article ou document. Cette méthode est la méthode traditionnelle. Vous utilisez une feuille par article où vous allez noter les éléments (idées, argumentations de l’auteur, etc.) qui vous semblent primordiaux. Son avantage : vous retrouvez rapidement ce qui concerne un article.
  • La prise de notes par thèmes (thématique). Vous avez lors de votre première lecture appréhendé les thèmes principaux de chaque article. Vous allez créer une fiche par thème trouvé. Son avantage : vous retrouvez rapidement toutes les informations se rapportant au même thème.
  • Selon les textes que vous allez avoir à traiter, vous pouvez utiliser la méthode de la prise de notes « situation, problème, résolution, informations ». Cette méthode est notamment pertinente lorsque les articles traitent de problèmes avec ou non des solutions. Sur une même feuille, dans une première colonne, vous allez regrouper l’ensemble des informations concernant la situation et son contexte. Dans une deuxième colonne, vous allez regrouper les informations présentant ou décrivant le problème. La troisième colonne va regrouper les solutions possibles pour résoudre la situation. La quatrième colonne sera consacrée à l’argumentation des solutions choisies.

ATTENTION

La synthèse n’est pas un résumé des textes. Vous ne devez pas paraphraser le texte, mais reformuler les idées exposées dans un écrit structuré, avec également une introduction, un développement et une conclusion. Il n’existe pas une façon de réussir à coup sûr une bonne note de synthèse car les variables sont nombreuses (les textes, leur facilité ou leur difficulté, etc.). Suivre les conseils méthodologiques et vous entraîner sont donc indispensables pour réussir la synthèse (ou le commentaire).


L’introduction de la synthèse

Vous pouvez en une ou deux phrases en début d’introduction contextualiser le sujet. Puis, l’introduction va présenter l’ensemble des textes proposés, de façon synthétique, et leur type (article, extrait de rapport, etc.). Elle va comprendre également la problématique dégagée par les textes. Enfin, comme pour le commentaire, vous allez présenter le plan de votre travail (l’annonce plan). Celle-ci va permettre au lecteur (jury) de repérer la structuration du développement que vous avez choisi.

Une introduction serait constituée de trois parties :

◗ Le contexte des textes (sujet d’actualité ou non, problème de fond, par exemple).

◗ La formulation du sujet et de la problématique.

◗ L’annonce de votre plan.

La construction du développement de la note de synthèse

À partir du tableau que vous avez réalisé à l’issue de la lecture des textes, vous allez structurer votre développement. Votre plan va présenter de façon « logique » les informations que vous avez recueillies. Pour cela, votre tableau précédemment construit va vous aider à rassembler les idées présentes dans chaque texte et les organiser.

Tableau 10  Tableau de construction du développement.  (Cliquez pour agrandir)

Pour construire votre plan, une revue de littérature préconise de laisser les textes de côté et de vous servir de vos notes. Le plan choisi peut contenir deux ou trois parties selon les textes présentés (par exemple une partie sur la situation du sujet, une deuxième sur l’analyse du sujet et une dernière sur des solutions, si les textes en présentent).

De même, vous ne devez pas hésiter à utiliser des phrases de liaison entre les parties.

La conclusion d’une note de synthèse

La conclusion est un bilan de votre développement où vous allez mettre en avant le(s) points(s) essentiel(s) ainsi que les réponses que vous avez pu dégager des textes quant à la problématique évoquée : une « réponse à la problématique ».

Vous avez la possibilité de finaliser la conclusion par une phrase d’ouverture en lien avec le texte.

La phase de rédaction

Quel que soit l’exercice (le commentaire de texte ou la note de synthèse), vous devez faire :

◗ un plan ;

◗ une introduction ;

◗ un développement ;

◗ une conclusion.

Un plan permet d’être structuré, bien construit, et donc clair pour le lecteur. Les différentes parties doivent s’enchaîner, vous devez guider vos lecteurs. Vous n’écrivez pas pour vous, mais pour deux professionnels qui vous évalueront.

La rédaction de l’introduction

L’introduction va donner plusieurs informations à vos lecteurs. Le début de votre introduction contextualise le texte :

◗ l’auteur ;

◗ le titre ;

◗ l’année ;

◗ la source (d’où l’article est extrait) ;

◗ exposer le sujet de cet article (le thème principal ou la problématique présente) ;

◗ et enfin, l’annonce plan c’est-à-dire les différentes parties qui vont constituer votre texte, la piste que vous allez suivre.

La rédaction du développement

► Développement du commentaire

Le développement va comprendre deux parties :

◗ La première partie va reprendre les éléments que vous avez travaillés précédemment, c’est-à-dire la thématique et la problématique, l’argumentaire de l’auteur.

◗ La deuxième partie va consister en votre propre argumentaire de votre « point de vue » sur le sujet au regard de votre expérience professionnelle et de vos connaissances. La construction de votre argumentaire peut reprendre la typologie de plan que vous avez utilisé pour analyser le texte, c’est-à-dire de le construire selon un modèle thématique, analytique, ou comparatif.

L’intérêt du plan thématique réside dans une structuration de votre écrit à partir du classement des idées que voulez prendre.

À ne pas faire : paraphraser le texte, c’est-à-dire se contenter de répéter ce que dit le texte ou à dire autrement ce que le texte dit déjà.

► Le développement de la note de synthèse

Comme nous l’avons vu, le développement de la note de synthèse obéit à une méthodologie.

Il est conseillé de rédiger votre développement directement au regard de vos notes de travail.

► La rédaction de la conclusion

Elle a autant d’importance que l’introduction et le développement. Le jury doit y trouver une synthèse de votre démonstration qui va marquer votre positionnement par rapport au texte, dans la perspective de votre futur métier.

La conclusion peut ouvrir également sur d’autres perspectives.


EN SYNTHÈSE

Nous pourrions également conclure nous-mêmes que l’important dans ces deux types d’épreuve reste l’objet de celui-ci, c’est-à-dire l’évaluation par le jury de vos capacités :

  • à analyser un ou des textes ;
  • à argumenter (défendre votre point de vue) vos idées à partir de votre expérience professionnelle et vos connaissances ;
  • à vous positionner comme futur cadre de santé.

Savoir gérer le temps

Une des difficultés de cet exercice est la gestion de son temps et du stress qui peut être apparaître à cette occasion. S’entraîner à la composition du commentaire, que ce soit seul ou pendant une préparation, est essentiel.

Chaque candidat est différent dans cet exercice et un point important est de se choisir une méthodologie et/ou une stratégie d’organisation de lecture et d’écriture et donc de temps.

Des propositions de découpage taches/temps pour la réalisation d’un écrit sont disponibles sur internet et leur intérêt réside pour le candidat à appréhender l’ensemble de l’épreuve.

Le tableau ci-dessous est un exemple de découpage du temps pour les différentes taches (juste un exemple : chacun est invité à se construire son propre tableau de référence). Cette répartition temporelle va varier selon que vous faites un brouillon ou que vous écrivez directement.

Tableau 11 Proposition d’une grille de gestion du temps. (Cliquez pour agrandir)

Vous aurez remarqué que le temps indiqué n’atteint pas 4 h. Ce tableau a une valeur indicative uniquement par rapport aux différentes étapes de construction de votre écrit.

Références

[21] www.larousse.fr/dictionnaires/francais/argumenter/5215

[22] www.larousse.fr/dictionnaires/francais/argument/5210

[23] https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_heuristique

 

Vous venez de lire le début du Chapitre 4 L’épreuve d’admissibilité de l’ouvrage Concours Cadre de santé 2017–2018 Tout pour réussir son admission en IFCS

Concours Cadre de santé 2017–2018
© 2016, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés


plan détaillé du CHAPITRE 4
L’épreuve d’admissibilité  74
Le commentaire de texte   75
Qu’attend-on du commentaire de texte ?  75
Une méthodologie du commentaire de texte  76
La note de synthèse ou synthèse de texte  79
L’introduction de la synthèse    80
La construction du développement de la note de synthèse   81
La conclusion d’une note de synthèse 81
La phase de rédaction   81
La rédaction de l’introduction    82
La rédaction du développement   82
Savoir gérer le temps    83
Sujet de concours 2013, ESM Formation et Recherche en Soins   84
La phase de découverte du texte   89
La phase de dissection du texte (les idées principales de l’auteur)  89
La phase de détermination de la structuration du texte    90
La phase de détermination de la problématique du texte    90
Un argumentaire possible 90
Sujet de concours 2014, ESM Formation et Recherche en Soins   91
Proposition de corrigé   95
La phase de découverte du texte   95
La phase de dissection du texte (les idées principales du texte)   96
La phase de détermination de la structuration du texte    97
La phase de détermination de la problématique du texte    97
Un argumentaire du texte possible   98
Sujet de concours 2015, AP-HP    98
Proposition de corrigé   103
La phase de découverte du texte   103
La phase de dissection du texte (les idées principales du texte)  103
La phase de détermination de la structuration du texte   104
La phase de détermination de la problématique du texte   104
Un argumentaire du texte possible  105
Sujet de concours 2014, AH-HP   105
Proposition de corrigé   110
La phase de découverte du texte   110
La phase de dissection du texte   110
La phase de détermination de la structuration du texte   111
La phase de détermination de la problématique du texte   112
Un argumentaire possible 112
Les grilles d’évaluation pour l’épreuve d’admissibilité  112


Auteurs

Patrick FARNAULT
Directeur de l’IFCS de l’ESM & Formation et Recherche en soins
Gilles DESSERPRIT
Directeur de l’IFCS de l’AP-HP

Laissez un message

Auteur(s): Gilles Desserprit, Patrick Farnault

Partager:

Réagir à cet article