Le système reproducteur : fiche 14 du « Mémo-guide infirmier – UE 2.1 à 2.11 »

Anatomie

Le système de reproduction masculin

La verge

• Ou pénis est l’organe de l’acte sexuel (et de l’élimination urinaire).
• Est composée d’un appareil érecteur, comprenant :
>  un corps spongieux ;
>  deux corps caverneux autour :

– très vascularisés (deux artères, une veine, des nerfs somatiques et viscéraux, sympathique et parasympathique pour l’érection) ;
– composés d’un tissu musculaire lisse érectile.

• Se termine par le gland (renflement) où aboutit l’urètre au méat urinaire.
• Est recouverte par une partie de peau mobile (le prépuce).

Les testicules

• Deux glandes ovoïdes situées dans les bourses (scrotum).
• Au moment de la vie utérine :
>  les testicules se trouvent dans la cavité abdominale ;
>  elles migrent vers les bourses pendant la vie embryonnaire à travers le canal inguinal.
• Sur chaque testicule, se trouve l’épididyme, avec une tête, un corps et une queue, d’où part le canal déférent (rejoint les deux vésicules séminales, puis le canal éjaculateur dans l’urètre prostatique).

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le système de reproduction féminin

Les ovaires

• Mesurent 3 cm environ.
• Situés en arrière et de part et d’autre de l’utérus, dans le petit bassin.
• Recouverts par le pavillon muni de franges, les reliant à deux tubes musculeux :
>  les trompes utérines (ou de Fallope) ;
>  puis l’utérus.

L’utérus

• Organe musculaire lisse.
• Situé dans la cavité pelvienne, entre la vessie et le rectum.
• Mesure environ 6 cm de long et 4 cm d’épaisseur.
• Recouvert par l’endomètre :
>  constitué de nombreuses glandes ;
>  se modifiant en fonction du cycle menstruel.
• Vascularisé par l’artère azygos (anastomose des artères vaginale et rectale).
• Drainé par un plexus veineux vaginal puis utérin.
• Innervé par les nerfs périnéaux du plexus pelvien (nerf honteux interne).
• Le col de l’utérus s’ouvre dans le vagin.

Le vagin

• Conduit membraneux.
• Organe de l’acte sexuel.
• Composé d’un épithélium produisant un mucus.
• Son extrémité inférieure est fermée par l’hymen (avant le premier rapport sexuel).

La vulve

• Fait suite au vagin.
• Représente les organes génitaux externes de la femme.
• Est composé du méat urétral, de la petite et la grande lèvre (deux replis cutanés),
du clitoris.
• Le clitoris est composé du :
>  corps caverneux, organe érectile à l’extrémité supérieure des lèvres ;
>  bulbe spongieux, deux branches autour de la partie inférieure du bassin.
• Les glandes de Bartholin lubrifient la vulve.
Le périné :
>  ensemble des muscles de maintien des organes génitaux (de la vulve à l’anus).
• Les seins :
>  composés de tissu adipeux ;
>  possédant les glandes mammaires ou lactogènes pour l’allaitement.

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Physiologie

Puberté

• Période transitionnelle de l’enfance à l’âge adulte avec le développement de la croissance, des organes génitaux (testicules et pénis ou seins), de la pilosité, des caractères sexuels et une modification du comportement.

Physiologie de l’appareil reproducteur masculin

L’érection

• Est le remplissage des lacs sanguins des corps érectiles de la verge.
• Se fait par le circuit artériel (les veines sont obturées afin d’empêcher le retour veineux).

L’éjaculation

• Les testicules ont une fonction exocrine par la production des gamètes mâles, ou spermatozoïdes (spermatogénèse) :
>  petites cellules formées d’un noyau, de cytoplasme et d’un flagelle ;
>  stockés dans l’épididyme, acheminés par le canal déférent jusqu’au col de la vessie.
• Le testicule a une fonction endocrine par la production hormonale d’androgène, essentiellement la testostérone.
• Les spermatozoïdes sont rejoints par le liquide séminal :
>  qui les transporte ;
>  produit par les vésicules séminales et le liquide prostatique (nutritif).
• Le veru montanum situé au carrefour du canal déférent et de l’urètre permet le passage du sperme sans mélange avec l’urine.
Le sperme s’écoule par la verge lors du coït, pendant l’éjaculation.

Physiologie de l’appareil reproducteur féminin

L’ovaire a une double fonction : exocrine et endocrine.

Fonction exocrine

• La production d’un ovule :
>  Les follicules primordiaux, situés dans l’ovaire, se transforment en follicule de De Graaf grâce à l’hormone gonadotrophine hypophysaire (FSH ou hormone folliculo stimulante) ;
>  il y aura maturation d’environ quatre cents follicules au cours de la vie génitale parmi les quatre mille initiaux, à la naissance ;
>  ce follicule mesure 1 à 2 mm et contient un ovocyte (futur ovule), sécrète les oestrogènes (par les cellules de la thèque interne, membrane du follicule adulte) ;
>  il s’ouvre pour éjecter un seul ovule beaucoup plus gros qu’un spermatozoïde (ovulation, une fois tous les vingt-huit jours) au quatorzième jour du cycle vers la trompe (rappel : le premier jour du cycle est le premier jour des règles).
• Le follicule vide :
>  se remplit de granulose à pigment jaune ;
>  en l’absence de fécondation, dégénère en corps blanc ;
>  en cas de fécondation, le corps jaune persiste grâce à une hormone, pour permettre le maintien de la grossesse.
• Le cycle ovarien :
>  est sous contrôle hypothalamo-hypophysaire ;
>  comprend la phase folliculinique, l’ovulation et la phase oestro-progestative (ou lutéale) (voir Le système endocrinien, fiche n° 6).

Fonction endocrine

• Elle permet de produire (à la fois, par la thèque interne et le corps jaune) :
>  des œstrogènes aux effets hormonaux féminisants ;
>  des progestatifs préparant l’endomètre à une éventuelle nidification…
• La muqueuse utérine :
>  subit des modifications tout au long du cycle menstruel ;
>  est expulsée à l’issue du cycle s’il n’y a pas eu de fécondation, cela est dû à la diminution des oestro-progestatifs (disparition du corps jaune) vers le vingt-sixième jour.
• Les règles correspondent à la nécrose, puis à l’hémorragie de cette muqueuse.

En complément :
◗ Voir Cancer du sein, fiche no 62 ; Cancer de la prostate, fiche no 64 ; Cancer du col de l’utérus, fiche no 66.

© 2017 Elsevier Masson SAS

Vous venez de lire la fiche 14 du Mémo-guide infirmier – Sciences biologiques et médicales (UE 2.1 à 2.11)

Auteur

Pascal Hallouët
Formateur en soins infirmiers, IFSI centre hospitalier Bretagne Sud-Lorient

Voici un aperçu de la mise en page de l’ouvrage (cliquez pour agrandir)

 

Voir tous les articles études IFSI

Voir tous les quiz études IFSI

Un commentaire

  • Nehemie le Juin 21, 2017 Réponse

    Merci!

Laissez un message