Fiche 1 : La protection sociale et ses institutions

1. La nature de la protection sociale

A. La prise en charge des risques sociaux

La France dispose d’un système de protection sociale très complet qui associe de nombreux acteurs publics et privés. Depuis 1945, avec la généralisation de la Sécurité sociale et la création de l’assurance chômage et des régimes de retraite complémentaire, il prend en compte tous les grands risques sociaux.

Focus
Un risque social est un événement plus ou moins susceptible de menacer la sécurité économique d’un individu en augmentant ses dépenses et/ou en diminuant ses revenus et pouvant le conduire à l’exclusion sociale.

La protection sociale a pour objectif de couvrir l’ensemble des risques sociaux, dont les suivants apparaissent essentiels :
le risque santé, qui comprend la maladie, l’invalidité et les accidents du travail ;
le risque vieillesse-survie, comprenant la vieillesse (pensions de droits directs et prestations non contributives) et la survie (pensions de réversion et assurance veuvage) ;
le risque famille, comprenant la maternité et la famille ;
le risque emploi, comprenant le chômage, l’insertion et la réinsertion professionnelle ;
le risque logement : les prestations de logement comprennent principalement les allocations de logement ;
le risque pauvreté et exclusion sociale : il regroupe des prestations diverses qui relèvent soit de l’assistance sociale en faveur des personnes démunies, soit de la protection de catégories particulières ;
le risque de dépendance : ce nouveau risque a été créé pour financer la prise en charge des personnes âgées ou handicapées ; actuellement, le risque dépendance est couvert par divers dispositifs qui ne constituent pas une réponse d’ensemble.

B. Le financement de la protection sociale

Ce financement est assuré pour l’essentiel par deux catégories de ressources, les cotisations sociales d’une part, et la mobilisation d’impôts, de taxes et de contributions publiques d’autre part.

 

Actu
Depuis la réforme constitutionnelle de 1996, le Parlement a un droit de regard et de contrôle sur l’équilibre financier de la Sécurité sociale.

Dans le cas spécifique de la Sécurité sociale, qui n’est qu’une partie de la protection sociale, les sources de financement et les dépenses effectuées sont les suivantes pour 2014 :

 

2. L’organisation de la protection sociale

Les institutions de la protection sociale
> État : il exerce un pouvoir de tutelle sur tous les organismes relatifs à la protection sociale et finance directement ou indirectement une partie de la protection sociale.
> Collectivités territoriales : elles exercent un rôle essentiel dans le domaine de l’hygiène, de la salubrité publique, de la protection maternelle et infantile, de la dépendance.
> Institutions paritaires : gérées par les représentants des employeurs et les représentants des salariés, elles jouent un rôle important dans le domaine social (caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, caisse nationale d’allocations familiales, institutions de retraites complémentaires et supplémentaires, etc.).
> Secteur privé commercial (pharmacie, cliniques privées, médecine ambulatoire, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes [EHPAD], etc.).
> Mutuelles : le secteur mutualiste finance et gère des centres de soins tels que des cliniques, des centres d’optique, etc.
> Associations, principalement dans le secteur humanitaire.

© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Vous venez de lire un la fiche 1 La protection sociale et ses institutions du thème 1 Institutions et politiques sanitaires de la partie 4 Culture générale de l’ouvrage Le Méga Guide 2018. Concours infirmier  Je réussis mon concours ! Écrit et Oral. Avec livret d’entraînement détachable

 

Auteurs

Ghyslaine Benoist
Référente pédagogique et formatrice
Coaching dans le cadre des concours
paramédicaux, sociaux et autres concours
Membre de jury
Rémi Lucas
Professeur en économie de la santé
en classes préparatoires
Dominique Dumas
Enseignante de français
(Sup Santé, Paris et Lyon)

à lire aussi sur le blog : un quiz extrait de l’ouvrage

Laissez un message

Auteur(s): G. Benoist, R. Lucas, D. Dumas

Partager:

Réagir à cet article