Fiche 53 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) : maladie chronique des artères des membres inférieurs liée à une sténose athéromateuse diminuant progressivement la perfusion des membres inférieurs (index de pression systolique [IPS] < 0,90 ; la norme est comprise entre 0,90 et 1,30).

Étiologie

Majoritairement l’athérosclérose.

Facteurs de risque

Ce sont les mêmes que ceux de l’athérosclérose (Fiche 52).

Classification Leriche et Fontaine

0 – Pas d’AOMI.

1 – AOMI asymptomatique : IPS < 0,9, pas de plaintes.

2 – Claudication intermittente ;

A – Périmètre de marche > 500 m.

B – Périmètre de marche < 500 m.

3 – Douleurs de décubitus.

4 – Ulcères.


Signes et symptômes

 Clinique

  • Claudication intermittente : douleur intense à type de crampe qui apparaît à la marche et dans un périmètre de marche réduit, localisée dans la cuisse, la jambe ou la fesse et ancienne (> 21 jours).
  • Douleur de décubitus : douleur très intense à type divers (brûlure, sensation d’étau, friction, crampe) même en position de décubitus (soulagée par l’orthostatisme), localisée à l’extrémité du pied et unilatérale.
  • Ulcère artériel : localisation distale ou « suspendue » (à la jambe), de petite taille, avec une douleur très importante, noir, gris ou blanc, d’aspect sec et aux bords abrupts avec un fond de plaie creusant.
  • Au niveau local : chaleur asymétrique, pâleur des membres, œdème faible, absence de pilosité des mollets, temps de recoloration cutanée supérieur à 5 secondes, absence ou difficulté à trouver un ou plusieurs pouls (pédieux, fémoral, poplité, tibial postérieur).

Examens complémentaires

  • IPS : PA chevilles/PA humérale ≤ 0,90 (0,90 < N < 1,3).
  • Écho-doppler.

Prise en charge

  • Non médicamenteuse : correction des facteurs de risque, activité physique régulière, réfection de pansements (Fiche 105, Fiche 106).
  • Médicamenteuse : antiagrégants plaquettaires, statines, inhibiteurs de l’enzyme de conversion (selon facteurs de risque).
  • Chirurgicale : en dernier recours, de type endovasculaire (angioplastie, stent) ou conventionnel (pontage, endartériectomie).

© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Vous venez de lire la Fiche 53 Artériopathie oblitérante des membres inférieurs de la première partie Pathologies et prises en charge de l’ouvrage Pathologies et thérapeutiques en soins infirmiers 137 fiches pour ESI et infirmiers

Cet ouvrage paraîtra le 3 janvier 2018

Auteur

Kim Quintero Y Perez

Diplômée de l’Institut de formation de la Croix-Rouge française de Rezé, Pays de Loire

Infirmière, service de réanimation, CHUM de Fort-de-France

Lire tous les articles Etudes Ifsi sur le blog

Lire les quiz Etudes IFSI sur le blog

Laissez un message

Auteur(s): Kim Quintero Y Perez

Partager:

Réagir à cet article