Quiz imagerie médicale pour les DFGSM 2-3

 QCM 1

À propos de la technologie TDM, quelles sont les propositions exactes ?

A l’acquisition TDM nécessite un balayage du volume exploré selon deux incidences orthogonales

B l’augmentation du nombre de détecteurs a permis une accélération de l’acquisition

C le passage du mode séquentiel au mode hélicoïdal a permis une accélération de l’acquisition

D le mode séquentiel ne permet pas d’effectuer des reconstructions volumiques

E il est nécessaire de bien maîtriser la distinction entre les différents modes d’acquisition TDM pour guider la demande d’un examen TDM

Voir le corrigé

QCM 2

À propos des produits de contraste iodés, quelles sont les propositions exactes ?

A l’administration de produit de contraste iodé est contre-indiquée chez un patient en insuffisance rénale terminale dialysé

B un dosage de la créatininémie est la règle avant la réalisation d’un angioscanner

C une urticaire survenant après injection de produit de contraste signe une allergie

D une réaction allergique à l’injection d’un produit de contraste iodé contre-indique définitivement une injection de produit de contraste iodé ultérieure

E les réactions allergiques croisées sont fréquentes entre les différents produits de contraste iodés

Voir le corrigé

 QCM 3

À propos des produits de contraste iodés, quelles sont les propositions exactes ?

A une réaction d’hypersensibilité immédiate à une injection de produit de contraste doit de principe faire adresser le patient en consultation d’allergologie

B en cas d’antécédent de réaction allergique à une injection de produit de contraste iodé, la prescription d’une prémédication par antihistaminiques permettra d’éviter une récidive

C un traitement par antithyroïdiens contre-indique l’injection de produit de contraste iodé

D les produits de contraste iodés sont considérés comme tératogènes

E un produit de contraste iodé est un médicament

Voir le corrigé

QCM 4

À propos des rayonnements ionisants, quelles sont les propositions exactes ?

A les examens TDM représentent la principale source d’exposition aux rayonnements ionisants d’origine médicale dans la population générale

B la dose délivrée au patient lors d’un examen doit être inscrite sur le compte-rendu

C le nombre d’acquisitions après injection de produit de contraste n’augmente pas la dose

D lorsque cela est possible, il est préférable de substituer la TDM par une modalité n’utilisant pas les rayonnements ionisants

E un bon examen clinique permet de réduire la dose délivrée

Voir le corrigé

QCM 5

À propos des indications, quelle est la proposition exacte ?

A la TDM est l’examen de choix dans le cadre de l’urgence

B du fait de sa rapidité d’exécution, la TDM est l’examen de choix en pédiatrie

C l’examen de première ligne en cas de suspicion d’embolie pulmonaire chez une femme enceinte est l’angio-TDM du fait d’une forte mortalité de cette pathologie

D la TDM est très performante en pathologie utérine et annexielle

E il est de la responsabilité du demandeur de l’examen de choisir judicieusement le protocole d’injection

Voir le corrigé

© 2017, Elsevier Masson S.A.S. Tous droits réservés

Vous venez de faire le QCM du chapitre 4 Tomodensitométrie (TDM) de l’ouvrage Imagerie médicale Les fondamentaux : radioanatomie, biophysique, techniques et séméiologie en radiologie et en médecine nucléaire

Dans cet ouvrage, chaque cours est complété par une rubrique Entraînement, proposant des QCM corrigés qui permettront au lecteur de tester ses connaissances et s’autoévaluer.

Auteurs

sous l’égide de

Collège Médical Français des Professeurs d’Anatomie

Collège des Enseignants de Radiologie de France

Collège National des Enseignants de Biophysique et de Médecine Nucléaire

 Coordonné par :

E. Blondiaux (CERF), A. Cochet (CNEBMN), E. Durand (CNEBMN) et S. Kremer (CERF), M. Montaudon (CMFPA)

Voir tous les quiz DFGSM 2-3

Voir les extraits de cours Études de médecine

 

 

 

Laissez un message

Auteur(s): Collège médical français des professeurs d'anatomie, Collège des enseignants de radiologie de France, Collège National des Enseignants de Biophysique et de Médecine Nucléaire

Partager:

Réagir à cet article