Âge et genre – Risques médicaux en odontologie

ENFANTS

Au Royaume-Uni, les individus âgés de 16 ans et moins, sont considérés comme étant des enfants.

Bébés prématurés

À la naissance, le nouveau-né est dit prématuré ou avant terme (< 37 semaines de gestation), à terme (37-42 semaines de gestation), ou après terme (né après 42 semaines de gestation). Les bébés prématurés sont particulièrement exposés à de nombreux problèmes. Jusqu’à 10 % de l’ensemble des bébés sont des prématurés et d’un poids généralement bas à la naissance (< 2 500 g). Des faibles poids peuvent résulter d’un retard de croissance intrautérine ; ces bébés peuvent présenter un quotient intellectuel (QI) diminué et une plus petite taille. Les bébés nés avant terme ont du mal à maintenir leur température et leur homéostasie corporelles ; ils sont enclins à subir plusieurs conséquences pour la santé. Jusqu’à la moitié d’entre eux souffrent de séquelles à long terme y compris d’un QI abaissé, des troubles comportementaux, des problèmes de coordination et des problèmes respiratoires et nutritionnels. Dans environ 40 % des cas, la cause de la prématurité est inconnue, mais les causes connues comprennent les grossesses multiples, l’infection, le tabagisme maternel, la prééclampsie, l’anémie sévère et les maladies cardiaques et rénales. Une maladie parodontale de la mère est supposée être un facteur causal.

Nouveau-nés

Un nouveau-né est un bébé de moins d’un mois.
Pendant la période néonatale, la plupart des anomalies congénitales (comme la cardiopathie congénitale) sont détectées. Les conséquences des infections congénitales (comme le syndrome TORCH – anomalies résultant des infections de la toxoplasmose [toxoplasmosis], rubéole [rubella], cytomégalovirus [cytomegalovirus] ou herpès simplex virus [Herpes simplex virus]) peuvent se manifester. Immaturité immunologique prédispose aux candidoses, y compris buccales : des infections peuvent être transmises par les ou les soignants ou encore par l’environnement. Même les abaisse-langues peuvent être source d’infection.
La néo-natalité est une période de croissance et de développement rapides. Le développement facial, crânien, maxillaire et dentaire peut être altéré par la radiothérapie, la chimiothérapie et par certains immunodépresseurs pendant cette période.

Enfants

L’enfance commence dès l’entrée dans le deuxième mois de la première année.

Enfants à partir d’1 an (âge préscolaire)
Les jeunes enfants recherchent constamment leur indépendance, créant des préoccupations particulières en matière de sécurité, mais aussi des défi s à relever en matière de discipline ; ils peuvent aussi subir des traumatismes orofaciaux causés par un accident ou par des mauvais traitements.

Enfants entre 5 et 12 ans (âge scolaire)
La capacité de concentration augmente de 15 minutes environ en 5 ans pour atteindre une heure à l’âge de 10 ans. Vers 10 ans, la plupart des enfants sont capables de réagir à cinq commandes d’affilée. Une attention réduite peut attirer un trouble du défi cit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Puberté
La puberté désigne la maturation se traduisant par des changements physiques et psychologiques. Elle transforme l’enfant en une personne adulte capable de reproduction. Elle se manifeste par le développement des caractères sexuels secondaires. Elle commence entre 9 et 16 ans mais ces âges peuvent varier selon les enfants. En moyenne, chez les filles la puberté survient deux ans plus tôt que chez les garçons.
Les hormones de l’hypothalamus et de la glande pituitaire contrôlant la croissance et la maturation déclenchent une croissance rapide à la puberté, avec une augmentation de la taille et du poids, l’apparition de caractéristiques sexuelles secondaires et un intérêt sexuel accru (libido). Pendant cette période, les préadolescents prennent de plus en plus soin de leurs dents et de l’hygiène buccale.

Adolescence
L’adolescence correspond à la transition de l’enfant à l’adulte, entre 13 et 19 ans. Parallèlement à la maturation sexuelle, se développent des changements émotionnels, comportementaux et sociaux. Les préoccupations sanitaires spécifiquement liées à l’adolescence peuvent comprendre :
• dommages accidentels mortels (pour 70 % des cas), à savoir accidents de la route, noyade ou empoisonnement (généralement dus aux stupéfiants ou à l’alcool) ; • agression (souvent des règlements de compte) ;
• grossesse ;
• maladies sexuellement transmissibles ;
• stress, dépression, troubles nutritionnels ;
• toxicomanie ;
• suicide (troisième cause principale de décès) ;
• assassinats, souvent liés à des gangs (deuxième cause principale de décès).

Principales considérations dentaires
Les soins des enfants sont bien développés dans les ouvrages d’odontologie pédiatrique. Les enfants prématurés peuvent présenter des hypoplasies de l’émail, dues à des troubles traumatiques, infectieux, métaboliques ou nutritionnels. Les perturbations du développement buccofacial et de l’odontogénèse de l’enfance peuvent être le résultat d’un certain nombre de causes comprenant la radiothérapie, la chimiothérapie, les médicaments, les infections ou les toxines.
Des questions importantes comprennent le consentement éclairé ; les traumatismes, les caries et la malocclusion ; s’y ajoutent les problèmes liés à l’anesthésie et à la sédation. Le consentement éclairé peut être difficile à obtenir de la part d’enfants trop jeunes pour comprendre la situation mais, a contrario , il est possible chez des préadolescents dont l’âge est inférieur à 16 ans (Gillick competence1). Il peut arriver que le comportement des enfants complique un traitement dentaire : pour certains d’entre eux, il sera difficile ou impossible d’administrer une analgésie relative ou une anesthésie locale (AL). Il conviendra de diminuer les dosages médicamenteux et de faire usage de préparations non sucrées ; certains médicaments sont contrindiqués et les enfants peuvent réagir de manière inhabituelle aux médicaments comme le diazépam et les anesthésiques intraveineux. Les soins dentaires préventifs et les conseils nutritionnels sont d’une importance cruciale. La santé buccodentaire des adolescents peut se détériorer s’ils sont hors de la surveillance parentale et s’ils s’orientent vers un régime diététique cariogène.
Les enfants de tous âges doivent faire confiance à leurs parents pour être guidés, être protégés du danger et acquérir une discipline de vie. Les accidents sont la cause principale de morbidité et de mortalité : les enfants prennent de plus en plus de risque en raison d’un besoin d’activité physique intense, d’un désir de reconnaissance par leurs camarades et d’un comportement aventureux accru. Les traumatismes bucco-faciaux sont fréquents. Les enfants doivent apprendre à pratiquer des sports dans des lieux appropriés, sans danger et surveillés ; ils doivent être correctement équipés et respecter les règles ; ils doivent porter des vêtements de sécurité (comme un casque, des genouillères, des coudières, des bracelets rembourrés, etc. pour la pratique du cyclisme). Des consignes de sécurité pour la pratique des sports de contact, l’usage de véhicule, la natation et les sports aquatiques, les sports d’équipes, les incendies, les briquets et la cuisine sont importantes. L’insistance sur le respect du port de la ceinture de sécurité reste l’intervention la plus simple et la plus efficace pour éviter des blessures graves, voire mortelles, lors d’un accident de la route. Les enfants peuvent être aussi victimes de maltraitance.

1 NTD. Gillick Competence n’a pas d’équivalent dans la législation française. Il s’agit d’une notion qui ne s’applique qu’en droit britannique.

© 2018 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Vous venez de lire un extrait de l’ouvrage Risques médicaux en odontologie

Auteurs

Laissez un message