Le Quiz de Neuropsychologie du Professeur Roger Gil

Testez  vos connaissances avec le Professeur Roger Gil. Cliquez pour connaître la bonne réponse et lire le commentaire. Pour aller plus loin, les références aux pages se réfèrent à la dernière édition de son ouvrage Neuropsychologie.

1. Le cerveau comporte deux hémisphères. L’un deux est qualifié de « dominant » car

A. il est nécessaire à la mise en œuvre de la plupart des fonctions cognitives

B. il contrôle le fonctionnement de l’autre hémisphère

C. son volume est globalement plus important que celui de l’autre hémisphère, dénommé « mineur »

D. son intégrité est nécessaire à la production et à la compréhension du langage

Voir le corrigé

2. Des lésions du cerveau peuvent entraîner une aphasie avec selon les cas des difficultés pour parler, pour trouver les mots, pour comprendre en raison d’une atteinte

A. du langage

B. de la voix

C. de la parole

D. du discours

Voir le corrigé

3. Les phonèmes désignent les sons qui, combinés produisent des mots. Ainsi le mot « chapeau » comporte 4 phonèmes : ch-a-p-eau(prononcé o). Les phonèmes permettent ainsi de produire des milliers de mots. Parmi les propositions suivantes, quelle est ou quelles sont celles(s) qui est ou sont exacte(s) :

A. Le nombre de phonèmes est illimité

B. Le nombre de phonèmes est variable selon les langues

C. La langue française compte moins de quarante phonèmes

D. La langue française compte près de cinquante phonèmes

Voir le corrigé

4. L’histoire de la neuropsychologie commence en 1861 quand Paul Broca apporte la preuve que le langage humain mobilise des régions spécifiques du cerveau. Ceci avait été affirmé dès 1836 par Marc Dax dont les travaux ont été éclipsés par ceux de Paul Broca. Parmi les propositions suivantes, quelle est ou quelles sont celle(s) qui est ou sont exacte(s) :

A. Paul Broca était chirurgien à Bicêtre et anthropologue

B. Paul Broca était neurologue à la Salpétrière et anthropologue

C. Marc Dax était professeur de neurologie à Montpellier

D. Marc Dax était médecin généraliste à Sommières dans le Gard

Voir le corrigé

5. Le langage mobilise de manière préférentielle (« dominante ») l’hémisphère cérébral gauche, tout au moins dans la majeure partie de la population. Ceci avait été entrevu

A. Par Paul Broca dès son travail princeps en 1861

B. Par Marc Dax, dès son travail princeps en 1836

C. Ni par Paul Broca en 1861 ni par Marc Dax en 1836

D. Et par Paul Broca en 1861 et par Marc Dax en 1836

Voir le corrigé

6. L’étude des aphasies a beaucoup appris sur l’organisation du langage humain, et notamment

A. que l’on peut répéter des mots et des phrases que l’on entend sans les comprendre

B. Que l’on ne peut pas répéter des mots et des phrases que l’on entend sans les comprendre

C. Qu’une incapacité de la dénomination des objets implique que la compréhension du langage parlé est elle aussi altérée

D. Que l’incapacité de dénommer un objet implique que cet objet n’est pas reconnu

Voir le corrigé

7.  La lecture

A. implique obligatoirement qu’on comprenne le sens de ce qui est écrit

B. implique obligatoirement que l’on puisse déchiffrer les correspondances entre les lettres (graphèmes) et les sons (phonèmes)

C. implique que ce qui est écrit soit constitué de mots appartenant au lexique de la langue utilisée et non d’assemblages de lettres dépourvues de sens (comme piruma qui n’est pas un mot mais un logatome)

D. peut être normale pour les mots inconnus et les logatomes et perturbée pour les mots dits irréguliers (qui ne s’écrivent pas comme ils se prononcent comme paon ou abbaye).

Voir le corrigé

8. La reconnaissance des visages joue un rôle capital dans les relations humaines. Certaines lésions cérébrales peuvent altérer cette aptitude en entraînant une prosopagnosie, comme on peut l’observer dans la maladie d’Alzheimer. Parmi les propositions suivantes, quelle est ou quelles sont celle(s) qui est ou sont exacte(s) :

A. le sujet prosopagnosique ne reconnaît les visages ni en situation « réelle » ni sur photographies

B. le sujet prosopagnosique ne reconnaît sur photographies ni ses proches ni les personnages publics (artistes, sportifs, hommes ou femmes politiques)

C. le sujet prosopagnosique peut cependant reconnaître une personne familière au son de sa voix

D. la prosopagnosie n’intéresse que la reconnaissance « consciente » ou explicite mais peut laisser persister un « sentiment de familiarité » comme le montre la détection des émotions déclenchées par la présentation de photographies de personnes familières alors même que le sujet déclare ne peut pas les reconnaître.

Voir le corrigé

9. Certaines émotions sont dites « primitives », car innées et universelles, en nombre limité alors que d’autres sont des émotions dites secondaires car construites tout au long de la vie et réalisant des vécus composites et parfois très subtils. Parmi les émotions suivantes quelle est ou quelles sont celle(s) qui est ou sont des émotions primaires ?

A. La peur

B. La fierté

C. La nostalgie

D Le dégoût

E. La honte

Voir le corrigé

10. Parmi les propositions suivantes concernant les perturbations de la vie émotionnelle quelles est ou quelles sont celle(s) qui est ou sont exacte(s) ?

A. Les aprosodies émotionnelles désignent l’incapacité de reconnaître et d’exprimer les émotions par le langage parlé.

B. Il est nécessaire de comprendre le sens de ce qui est dit, par exemple dans une langue étrangère pour identifier le contenu émotionnel exprimé par le locuteur

C. Le sujet prosopagnosique (voir question 8) ne reconnaît pas non plus les émotions portées par les visages

D. Une incapacité de reconnaître les émotions portées par la voix humaine s’accompagne toujours d’une incapacité de reconnaître les émotions exprimées par la musique comme la tristesse ou la joie.

Voir le corrigé

© 2018 Elsevier Masson SAS

Vous avez testé vos connaissance avec le Professeur Roger Gil.

Roger Gil est professeur émérite de neurologie à la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université de Poitiers et directeur de l’Espace de réflexion éthique régional Poitou-Charentes.

En lien avec cet article

Interview de l’auteur, le Professeur Gil

Extrait de l’ouvrage (chapitre 8 : les agnosies spatiales)

Les brèves de l’espace éthique

Le Greco (Groupe de Réflexion sur les Evaluations Cognitives) 

la SNLF (Société de Neuropsychologie de Langue Française)

Acheter l’ouvrage Neuropsychologie sur notre site de e-commerce

Laissez un message