Publications

Pratique de l’auriculothérapie : Généralités

Généralités sur la pratique de l’auriculothérapie

Indications

Ce sont toutes celles correspondant aux processus pathologiques qui peuvent être ou qui sont soustendus par une gestion neurophysiologique centrale ou périphérique, de tout ou partie de leurs symptomatologies ( tableau 14.1 ).
Dès lors qu’il y a gestion neurophysiologique, il y a bouclage neuro-somatotopique histoembryonnaire aux oreilles des circuits correspondants, homothétiques aux projections cérébrales, ce qui permet alors un repérage diagnostic et un pianotage thérapeutique sur les écrans-claviers auriculaires.

Voir l’intégralité de l’article ≫

L’oralité et la prise en charge chirurgicale des fentes orofaciales

Le but recherché dans le traitement chirurgical des fentes orofaciales est une restitution anatomique de la morphologie nasolabiale et vélaire, stable et fonctionnelle au cours de la croissance maxillofaciale, garante d’une bonne phonation et d’une bonne prise alimentaire.
La chéiloplastie et l’ urano-staphylorraphie constituent les deux grandes étapes du traitement en lien avec les oralités alimentaires et verbales.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Prise en charge de la fatigue : sclérose en plaques

La fatigue est un symptôme très fréquent au cours de la sclérose en plaques, entraînant un retentissement sur les activités de la vie quotidienne au niveau personnel, familial, social et professionnel. Elle est rapportée par les patients dans 75 à 90 % des cas selon les études [7,18,20] .
Améliorer l’état de fatigue est un objectif important pour les patients atteints de SEP. Depuis les années 1980-1990, de nombreux essais thérapeutiques ont été réalisés et se heurtent à plusieurs obstacles du fait des caractéristiques multidimensionnelles de la fatigue, d’une physiopathologie non élucidée à ce jour, des difficultés d’évaluation et des intrications avec d’autres symptômes. Tout d’abord, il est important d’éliminer les autres étiologies de la fatigue : une cause iatrogène, un syndrome infectieux, l’exposition à des températures élevées (phénomène d’Uhthoff), un syndrome anxiodépressif ou des troubles du sommeil.
Nous aborderons les traitements pharmacologiques et non pharmacologiques, ces derniers regroupant essentiellement l’exercice physique et les mesures éducationnelles. Il n’existe pas de consensus pour l’évaluation de la fatigue, néanmoins les échelles de mesure les plus utilisées sont la fatigue severity scale (FSS) [11] et la modified fatigue impact scale (MFIS) [20] , version abrégée de la fatigue impact scale (FIS) [7] .

Sophie Pittion-Vouyovitch, praticien hospitalier, Service de neurologie, Hôpital central, CHU de Nancy, Nancy

Voir l’intégralité de l’article ≫

Arthrosystémique du rachis en ostéopathie : sous-système de maintenance

Comme Kapandji le souligne, la mécanique des systèmes vivants diffère de la mécanique des systèmes industriels pour de nombreuses raisons. L’une d’entre elle est la capacité qu’on les premiers à s’auto-entretenir et à maintenir leur intégrité.

Cette propriété de réparation et de régénération d’un système vivant est nommée négentropie. Elle retarde les délabrements liés à son fonctionnement et à son « vieillissement » (entropie). Elle dépend de nombreux facteurs mais le système circulatoire occupe une place centrale dans cette fonction de maintenance.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Horloge biologique et pathologies osseuses

Résumé

Le rythme circadien est à l’origine de la régulation de plusieurs fonctions des cellules et des tissus que l’on appelle horloge biologique. Le centre coordonnateur est localisé dans l’hypothalamus et contrôle de multiples fonctions physiologiques déjà identifiées telles que la température, les processus endocriniens et l’immunité. Chaque cellule possède également un rythme circadien propre au travers d’un groupe de gènes, notamment Per1, Per2, Cry1, Cry2, Bmal1 et Clock. Ils activent la migration des cellules souches mésenchymateuses et la différenciation des adipocytes. Ils activent également les gènes chondrocytaires pour permettre l’ossification endochondrale pendant la croissance. L’invalidation du gène Bmal1 chez la souris induit une ostéoporose par défaut de maturation ostéoblastique et une augmentation de la résorption liée à un excès local de RANKL. Ces gènes pourraient aussi moduler la réponse de plusieurs hormones (cortisol, vitamine D, parathormone) ou des signaux locaux comme Wnt. Les rythmes ont une influence sur l’effet des médicaments et pourraient être utiles à leur analyse pharmacologique. Chez la souris, la parathormone favorise le remodelage et la réparation osseuse lorsque ces gènes sont activés. Les travaux en pathologie humaine sont rares, mais par exemple, les inhibiteurs de la résorption sont plus efficaces en prise matinale qu’en prise nocturne suggérant une sensibilité variable en fonction du cycle cellulaire. Les gènes de l’horloge contribuent au maintien du cartilage et leur expression diminue avec la progression de l’arthrose chez l’homme. Son invalidation chez la souris accélère la perte de cartilage en augmentant le catabolisme chondrocytaire. À ce jour, les travaux portent sur une meilleure compréhension du rôle de ces gènes dans la physiologie des tissus ou le développement des maladies. Il est à parier qu’ils aideront à définir des nouvelles populations à risque ou des modalités d’administration thérapeutiques. Voir l’intégralité de l’article ≫

Première consultation et examen clinique de la femme incontinente urinaire

PLAN DU CHAPITRE

La première consultation d’une femme consultant pour une incontinence urinaire comporte un interrogatoire et un examen physique minutieux. Ils permettent de confirmer le diagnostic du type d’incontinence urinaire et d’en apprécier son retentissement. Il existe peu de diagnostics différentiels : parfois, le diagnostic de fuites urinaires est difficile et peut prêter à confusion avec des pertes vaginales fluides voire avec une hypersudation périnéale.

L’interrogatoire est réalisé à la fois par le professionnel de santé (médecin, sage-femme, kinésithérapeute, infirmière) et par des questionnaires validés que la patiente remplit elle-même (autoquestionnaires). Un catalogue mictionnel est très souvent indispensable.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le nouveau dictionnaire médical : un 4 en 1

Pourquoi le nouveau dictionnaire médical illustré  est-il un 4 en 1 ? Parce que, après les 35 000 entrées d’un dictionnaire médical sur 900 pages, il propose 3 autres parties et donne à l’étudiant et au médecin tout ce qui est nécessaire au quotidien en 1500 pages. Nous vous proposons ici la table des matières et deux pages des annexes.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Relais des différentes contraceptions

Certaines situations cliniques, ou parfois le souhait de la femme, imposent une modification d’une méthode contraceptive pour une autre. Il est donc important de connaître les informations pratiques pour effectuer le relais afin d’assurer la continuité de l’efficacité contraceptive.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Hypertension artérielle pulmonaire dans ECNi le tout en un

ITEM 222 UE 8

HYPERTENSION ARTÉRIELLE PULMONAIRE

Objectif        Diagnostic

Définition de l’HTAP :

► maladie vasculaire pulmonaire rare ;
►sous-groupe d’hypertension pulmonaire (HTP1) caractérisé par :
▪ l’élévation de la pression artérielle pulmonaire moyenne : PAPm ≥ 25 mmHg au repos,
▪ l’élévation des résistances artérielles pulmonaires,
▪ l’évolution vers l’insuffisance cardiaque droite et, le plus souvent, le décès,
▪ l’absence de cause cardiaque gauche, respiratoire, embolique, etc
cf. encadré Classification de l’HTP (2008) et l’algorithme diagnostique p. 136.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Être soignant en contexte de menace terroriste

Regards sur la radicalisation

Depuis 2012, la France a été violemment touchée par différents attentats. Des centaines de morts et de blessés sont à déplorer, des milliers de personnes sont endeuillées et toute une population, bouleversée. Les conséquences sont multiples, notamment celles liées aux pathologies post-traumatiques, connues pour s’inscrire dans le temps et hypothéquer durablement la vie des personnes impliquées. Voir l’intégralité de l’article ≫