Publications

Cas clinique : Troubles de la mémoire et céphalées chroniques chez un homme de 65 ans.

Présentation du cas

Description du cas clinique

Troubles de la mémoire et céphalées chroniques chez un homme de 65 ans.

cas_clinique-neuro_imzgerie-fig57-1

Question

Comment analysez-vous les coupes IRM en T2-FLAIR, en densité protonique et en T2 (Fig 57.1) ? Quel diagnostic évoquez-vous ?

Voir l’intégralité de l’article ≫

Prise en charge immédiate pré-hospitalière et à l’arrivée à l’hôpital, évaluation des complications chez un traumatisé thoracique

ITEM 329(F) – UE 11

Voir l’intégralité de l’article ≫

Examens de laboratoire : VIH : sérodiagnostic

VIH : sérodiagnostic

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus — un virus à ARN qui, pour se multiplier, doit s’intégrer dans l’ADN de la cellule hôte —, ayant un tropisme pour les lymphocytes T4 (CD4). Transmis par voie sexuelle parfois sanguine, il provoque une infection détruisant les lymphocytes CD4 qui conduit au sida. Voir l’intégralité de l’article ≫

L’examen en psychiatrie

L’examen clinique

J.D. Guelfi, F. Rouillon

Comme en médecine physique, l’examen d’un patient en psychiatrie vise à recueillir des signes cliniques dans le but d’établir un diagnostic, d’évaluer le pronostic et d’orienter une thérapeutique. Mais ici, la sémiologie est largement dominée par le « matériel » verbal ; si le corps s’exprime à la fois par ses symptômes (mimique, tonalité de la voix, ralentissement gestuel, etc.) et par ses comportements, il n’est guère, en psychiatrie, l’objet d’investigation directe, médiatisée par une technique codifiée de l’examen. Voir l’intégralité de l’article ≫

Soins infirmiers : apprendre à mieux se connaître

LES VALEURS

« L’homme ne peut pas vivre au milieu des choses sans s’en faire des idées d’après lesquelles il règle sa conduite. »

Émile DURKHEIM

Voir l’intégralité de l’article ≫

Obésité et changement

Le changement

La plupart du temps, le changement attendu par le sujet en surpoids qui demande une aide thérapeutique est un changement symptomatique de perte de poids. À ce propos, il y a des réalités incontournables qu’il convient d’admettre et d’expliquer au moment où s’exprime la demande du patient. Il s’agit d’une triple réalité : le changement demande beaucoup de temps, il demande des efforts, et il se heurte à des résistances inconscientes . Voir l’intégralité de l’article ≫

Les techniques professionnelles associées aux repas

Fiche 1 – La présentation et la distribution du repas aux enfants

Objectifs :

  • surveiller la composition du repas (équilibre alimentaire) et le respect d’un régime (éventuellement) ;
  • surveiller la présentation et la distribution des repas , dans le respect des règles HSCR (hygiène, sécurité, confort et respect de l’enfant) ;
  • surveiller le comportement des enfants lors de la distribution du repas (dépister les troubles éventuels).

Voir l’intégralité de l’article ≫

la toilette dans le Guide de l’Assistant de soins en gérontologie

La toilette

Le temps de la toilette doit être vécu le plus possible comme un plaisir. Le soignant entre dans l’intimité de la personne et le contact ne va pas de soi, surtout lors de la première rencontre. Ainsi, il est possible que, durant le temps de l’adaptation, la personne refuse toute aide.
Le soignant, pour instaurer une relation de confiance, doit respecter ce temps tout en proposant cependant chaque jour son aide afin que la relation s’instaure progressivement.
L’aide doit être la plus précoce possible, car plus l’accompagnement est mis en place tôt, moins la personne aura tendance à refuser l’aide ensuite.
Du fait de son anosognosie parfois présente, la personne a plus besoin d’être aidée qu’elle ne le pense.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Préparation au concours Ambulancier : Les pathologies dominantes

L’ESSENTIEL

Les pathologies dominantes (appelées jadis maladies d’incidence sociale ou MIS ) sont des maladies qui touchent une grande partie de la société et qui ont des répercussions économiques importantes (prise en charge des soins, accidents…).

Voir l’intégralité de l’article ≫

La récréation

I . La définition

Le temps de récréation est inscrit à l’emploi du temps des élèves de l’école maternelle. La récréation dure 30 minutes, habillage et déplacements compris.
Ce temps de récréation est un temps de jeux libres sous la responsabilité des enseignants. La surveillance doit être assurée de manière continue par les enseignants. Pendant toute la durée du temps scolaire, l’enseignant est toujours le seul responsable des élèves. Voir l’intégralité de l’article ≫