Paroles d’Expert – Aide-soignant

Modes relationnels et développement psychosocial , le 1er chapitre du Guide AS

Le développement psychosocial de l’être humain se fait par étapes ; sa personnalité se construit progressivement par l’interaction des relations avec son entourage.

1 Modes relationnels du nouveau-né1

Dès la naissance, le nourrisson communique par le regard, le sourire, les pleurs ou les vocalises ; il est ainsi en interaction avec son environnement.

Voir l’intégralité de l’article ≫

la toilette dans le Guide de l’Assistant de soins en gérontologie

La toilette

Le temps de la toilette doit être vécu le plus possible comme un plaisir. Le soignant entre dans l’intimité de la personne et le contact ne va pas de soi, surtout lors de la première rencontre. Ainsi, il est possible que, durant le temps de l’adaptation, la personne refuse toute aide.
Le soignant, pour instaurer une relation de confiance, doit respecter ce temps tout en proposant cependant chaque jour son aide afin que la relation s’instaure progressivement.
L’aide doit être la plus précoce possible, car plus l’accompagnement est mis en place tôt, moins la personne aura tendance à refuser l’aide ensuite.
Du fait de son anosognosie parfois présente, la personne a plus besoin d’être aidée qu’elle ne le pense.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Organisation face à une situation sanitaire exceptionnelle : les attentats de Paris

Le 13 novembre 2015, huit attaques terroristes se déroulent en 30 minutes à Paris et Saint-Denis (93). Six plans rouges alpha sont déclenchés afin de porter secours aux victimes, mobilisant sur les lieux plus de 1 000 personnes, professionnels et bénévoles. Les secours prendront en charge 352 blessés.

© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Mots clés : attentat multisite, extraction, plan rouge alpha, tri, urgences, victime

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le binge drinking

Le binge drinking consiste à boire de l’alcool de façon massive en un laps de temps extrêmement court pour aboutir à l’ivresse. Cette pratique se banalise surtout auprès de la jeunesse. Les conséquences sur le cerveau sont immédiates, allant de la désinhibition au comportement dangereux voire le coma éthylique. Le binge drinking peut conduire à une consommation chronique, addictive. Voir l’intégralité de l’article ≫