Paroles d’expert – Etudes IFSI

Soins infirmiers : apprendre à mieux se connaître

LES VALEURS

« L’homme ne peut pas vivre au milieu des choses sans s’en faire des idées d’après lesquelles il règle sa conduite. »

Émile DURKHEIM

Voir l’intégralité de l’article ≫

De la réflexion éthique à une pratique de qualité par Walter Hesbeen

Il n’y a rien d’anodin pour celui dont le corps et parfois la vie sont soumis aux mains des professionnels de soins, à leurs savoirs, leurs techniques, leur raisonnement clinique, leur capacité de prendre ou non au sérieux ce qui est important pour celui qui souffre ou plus simplement pour celui qui s’inquiète de ce qui lui arrive ou de ce qu’il va devenir. Il n’y a dès lors rien d’anodin dans la manière de se présenter à l’autre, de le regarder, de lui parler, de l’écouter, de le toucher, de lui annoncer un diagnostic, de lui proposer un traitement, de procéder à des actes de soins, etc. Et c’est parce qu’il n’y a rien d’anodin lorsque les professionnels interviennent sur le corps et dans la vie d’un autre que des pratiques bonnes ne sauraient se réduire à l’application même rigoureuse des guides qui ont pour mission de les décrire. C’est parce qu’il n’y a rien d’anodin qu’une vigilance tant individuelle que collective est requise, une vigilance qui doit être pensée et entretenue, une vigilance qui requiert de l’effort. L’effort de ne pas confondre la personne avec nos savoirs, avec nos valeurs et convictions, de ne pas la réduire aux actes qui nous semblent utiles. Effort encore de ne pas sous-estimer que chacun vit comme il le peut ce qu’il a à vivre lorsque la maladie surgit ou la dépendance s’installe. Effort, enfi n, de ne pas minimiser les inquiétudes discrètes voire les souffrances secrètes qui parfois agitent intérieurement et intensément une existence.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Siège de la glande thyroïde et structures voisines

Voici la fiche 96 de l’ouvrage Anatomie et physiologie en fiches Pour les étudiants en IFSI d’Anne Muller (Cliquez sur le schéma pour agrandir)

Voir l’intégralité de l’article ≫

Hématurie

1. Hématurie

Définition et physiologie

À explorer systématiquement lorsque le patient a plus de 50 ans, tabagique.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Trouble bipolaire ou maladie maniaco-dépressive

Définition

Le trouble bipolaire ou maladie maniaco-dépressive est la survenue répétée dans le temps de syndromes dépressifs et/ou maniaques. Il existe deux troubles bipolaires 1 (au moins 1 épisode de manie ou mixte associé à un épisode dépressif majeur) et 2 (au moins 1 épisode d’hypomanie associé à 1 ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs).

Voir l’intégralité de l’article ≫

Situation 10: Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Centre hospitalier universitaire d’Angers, service de maladies infectieuses

Thérèse Psiuk, Monique Gouby

Voir l’intégralité de l’article ≫

Bien traiter l’humain

Bien traiter l’humain qui requiert des soins procède d’une intention qui semble avoir, de tout temps, orienté les structures et animé tous ceux, religieux, professionnels ou bénévoles, qui y exerçaient leur pratique. Selon l’époque et le contexte, bien traiter l’humain relevait de conceptions différentes, elles-mêmes ancrées dans des valeurs promues dans la société en général et dans un établissement en particulier. Si l’intention ne permet pas de garantir la pertinence de l’action, elle lui donne néanmoins, lorsqu’elle est sincère et partagée, une orientation et une tonalité qui se traduisent dans les manières d’être et de faire des différents professionnels et dans les choix de leurs modalités d’organisation. Bien traiter l’humain requérant des soins – ce qui équivaut à essayer de lui apporter du bien-être ou du mieux-être ou encore à atténuer le risque de mal-être – est ainsi ce qui a, depuis leur origine, guidé les établissements de tous types qui, ensemble, composent le système de soins.

Extrait de l’ouvrage Cadre de santé de proximité de Walter Hesbeen Voir l’intégralité de l’article ≫

Diagnostics infirmiers, interventions et résultats

CAS CONCRETS

Les cas concrets décrits ici ont pour objectif d’illustrer les liens possibles entre les diagnostics infirmiers, les interventions et les résultats.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le toucher : une approche relationnelle

Le toucher est le premier sens de la communication, du bien-être. Le toucher, comme tous les autres sens, s’il n’est pas suffisamment stimulé, perd de sa sensibilité. Plus la peau est touchée, plus elle devient sensible et réceptive.
Notre société se caractérise par un manque de caresses, de contacts corporels chaleureux, car le toucher est sans doute le plus réprimé de tous les sens.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Tutorial pour l’utilisation du manuel Classification des résultats de soins infirmiers

Le tutorial créé par alphadiag : un simulateur de raisonnement clinique.

 

Ce tutorial se réfère à l’ouvrage Classification des résultats de soins infirmiers CRSI / NOC

NOC