Paroles d’expert – Gynécologie Obstétrique Sage femme

Recommandations pour l’administration d’oxytocine au cours du travail spontané

Texte court des recommandations

Oxytocin administration during spontaneous labour: Guidelines for clinical practice. Guidelines short text

C. Dupont a,∗,b, M. Carayol c, C. Le Ray d,e, C. Barasinski f, R. Beranger g, A. Burguet h, A. Chantry i,j, C. Chiesa j, B. Coulm j, A. Evrard k, C. Fischer l, L. Gaucher b,m,n, C. Guillou o, F. Leroy p, E. Phan q, A. Rousseau r,s, V. Tessier t, F. Vendittelli f, C. Deneux-Tharaux j , D. Riethmulleru

Références Auteurs

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le nouveau-né de mère diabétique : épidémiologie, physiopathologie, prises en charge

Delphine Mitanchez

32.1 Introduction

Le diabète au cours de la grossesse recouvre plusieurs entités : le diabète prégestationnel, connu et traité avant la grossesse, de type 1 (DT1) ou de type 2 (DT2) et le diabète gestationnel (DG). Le DG est défini selon l’OMS comme un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de gravité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, quels que soient les traitements utilisés et l’évolution en post-partum. Cette définition recouvre en fait deux entités différentes : un diabète patent préexistant à la grossesse mais découvert à l’occasion de celle-ci, le plus souvent un DT2, ou une anomalie de la tolérance glucidique apparue en cours de grossesse et qui disparaît au moins temporairement en post-partum.
L’épidémiologie du diabète au cours de la grossesse s’est modifiée au cours des dernières années en particulier en raison de l’augmentation du surpoids et de l’obésité chez les femmes en âge de procréer. Certains éléments de la physiopathologie sont communs à tous les types de diabète, mais les conséquences et la gravité des complications chez le nouveau-né sont différentes. Voir l’intégralité de l’article ≫

Échographie 3D et 4D

L’échographie en trois dimensions dite 3D consiste en l’acquisition d’un volume de forme pyramidale tronquée en haut. De ce volume, plusieurs types d’informations peuvent être exploités.
Dans le mode plan, chaque écho est appelé pixel ; dans le mode volumique, cet écho est appelé voxel. Ces voxels ont une forme en pavé. La qualité de l’information recueillie dépend de l’angle d’incidence. Comme en mode biplan, une structure perpendiculaire aux ultrasons est bien visible alors qu’une structure oblique ou parallèle aux ultrasons est peu ou non visible. Avant d’effectuer une acquisition, les cônes d’ombre doivent être anticipés. Voir l’intégralité de l’article ≫

Modalités de surveillance clinique pendant le travail

Surveillance clinique en salle de naissance

F. Pizzagalli, L. Marpeau

L’objectif de ce chapitre est de décrire les modalités de surveillance clinique pendant le travail. Notre présentation se limitera aux fœtus en présentation céphalique. La surveillance paraclinique du travail et la surveillance des parturientes présentant des pathologies particulières seront évoquées dans d’autres chapitres ainsi que leur prise en charge.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le déni de grossesse

Les enjeux psychologiques du déni de grossesse

La clinique du déni de grossesse est désormais bien identifiée, mais son interprétation reste l’objet de controverse. Schématiquement, la gestation se trouve placée sous la commande d’un mécanisme inconscient particulièrement puissant, le déni : le psychisme donne l’ordre au corps d’effacer tout signe de grossesse et interdit le dévoilement de la présence de l’enfant. Reste à comprendre ce qui fait traumatisme pour chaque femme prise dans la singularité de son histoire, en considérant les implications multiples de la grossesse, de ses modifications corporelles jusqu’à l’accueil de l’enfant.

© 2016 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Mots clés – déni de grossesse ; gestation psychique ; grossesse ; psychologie

Voir l’intégralité de l’article ≫

Quand intervenir en cas d’endométriose avant la procréation médicalement assistée ?

P. Santulli, V. Gayet, L. Marcellin, M. Bourdon, P. Marzouk, D. de Ziegler, C. Chapron

Références auteurs

L’endométriose, pathologie inflammatoire dont la  physiopathologie reste mal élucidée, est source de douleurs pelviennes et d’infertilité [1]. L’hétérogénéité  est une des caractéristiques principales de  l’endométriose. Cette hétérogénéité se manifeste tant sur le plan clinique qu’anatomique. Il existe trois phénotypes d’endométriose :
• l’endométriose superficielle (SUP) constituée d’implants adhérents à la surface du péritoine ;
• l’endométriome ovarien (OMA) qui est un kyste ovarien endométriosique à paroi épaisse  et à contenu hématique ;
• l’endométriose profonde (DIE), arbitrairement définie par une pénétration de la lésion d’au moins  5 mm sous le péritoine, ou encore par l’envahissement de la musculeuse de l’organe cible (figure 6.1).

Voir l’intégralité de l’article ≫

Le diagnostic prénatal n’est pas de l’eugénisme

Diag_prenatalLe diagnostic prénatal (DPN) concerne les explorations pratiquées pendant la grossesse qui ont pour but de détecter chez l’embryon ou le fœtus une affection d’une particulière gravité [1]. Régulièrement, le terme d’« eugénisme » se retrouve employé contre le diagnostic prénatal qui utilise les méthodes génétiques [2–5]. Débattre des conséquences du DPN à l’échelle de la santé publique ou de la vie des couples ainsi que des questions morales, sociétales et éthiques posées par ce DPN est légitime, éviter d’en débattre en mettant le DPN sous le sceau infamant de l’eugénisme est, pour le moins, faire preuve d’ignorance. Le but de cet éditorial est de montrer en quoi la réprobation morale de l’eugénisme et les questions éthiques posées par le DPN ne sauraient se substituer à une véritable argumentation scientifique de ce que représente vraiment le DPN sur le plan médical et génétique, ce qui n’exclut nullement l’expression légitime de considérations morales ou éthiques. Voir l’intégralité de l’article ≫