Paroles d’expert – Infirmier

Soigner en milieu carcéral : récits de consultations

Des récits : accompagner, soigner, réinsérer

Les récits de consultations proposés dans ce livre sont authentiques, les initiales et les descriptions physiques des personnes ont été modifiées afin de préserver l’anonymat. Ils se déroulent sur plusieurs années. Ces récits de consultations tentent de mettre en perspective des questions qui se posent à nous soignants mais aussi à la société. Derrière chaque histoire se profilent des souffrances, des attentes, des illusions, mais aussi des joies, de l’humour, de l’humanité ; l’objet est bien de proposer à la réflexion des enjeux aptes à améliorer la vie des détenu(e)s, et de favoriser leur réinsertion. Le lien avec l’extérieur demeure essentiel. Enfin, il s’agit d’une parole de soignant articulée à celle de détenu. Cette parole ne prétend pas dire la vérité, mais une vérité et une expérience, aussi partielle soit-elle. Seuls les détenus font l’expérience réelle de l’incarcération. La prison est un espace-temps, et non d’abord un lieu, dont chacun des protagonistes ne ressort jamais indemne. Le rôle (la place) du soignant est de demeurer autant que possible une porte ouverte, une main tendue.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Des valeurs pour prendre soin, un article de la revue Soins

Cet article fait partie du dossier Des principes et des valeurs pour prendre soin de la revue Soins du mois d’avril 2018.

perspectives

Quelles valeurs pour le soin de demain ?

Un sondage publié en amont des États généraux de la bioéthique, qui ont débuté en janvier dernier, montre qu’en matière de santé, une majorité de nos concitoyens aspire à une mutation législative de grande ampleur : procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes, gestation pour autrui (GPA), euthanasie… [1]. Rien ne semble pouvoir échapper au primat de l’autonomie individuelle sur les autres valeurs. Sociologiquement, cette revendication s’inscrit dans le droit fil de la logique individualiste qui se développe depuis plusieurs décennies, en France comme en d’autres démocraties libérales. L’autonomie sera-t-elle la seule valeur de l’éthique du soin de demain ? Les acteurs de santé risquent-ils d’être confinés au rôle de prestataires de service ?

Voir l’intégralité de l’article ≫

Accompagner l’enfant porteur de trisomie 21, un dossier de Soins Pédiatrie/Puériculture

Cet article fait partie du dossier Accompagner l’enfant porteur de trisomie 21 de la revue Soins Pédiatrie/Puériculture du mois de mai/juin 2018.

réflexion

Trisomie 21, quelle éthique entre le droit à la vie et une possible interruption médicale de grossesse ?

❚ Les possibilités de diagnostic anténatal nourrissent aujourd’hui le fantasme de “l’enfant parfait” ❚ Dans ce contexte et parallèlement à un panel très large d’autres pathologies fœtales, la trisomie 21 fait figure de situation emblématique pour rappeler qu’il est éthiquement indispensable de maintenir ouverte la question d’interrompre ou de poursuivre la grossesse ❚ Le travail en équipe pluridisciplinaire reste le meilleur garde-fou face aux risques de dérives.

Voir l’intégralité de l’article ≫

L’autonomie du patient, un article de la revue Soins

Cet article fait partie du dossier Des principes et des valeurs pour prendre soin de la revue Soins du mois d’avril 2018.

réflexion

Respecter l’autonomie de la personne soignée

■ L’autonomie constitue le fondement des devoirs éthiques et la raison première du respect dû aux personnes humaines ■ En dépit des limites rencontrées parfois, la personne malade doit toujours rester au cœur du combat qui la concerne.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Place des pratiques psychocorporelles et définitions

« Existe-t-il une séparation entre le corps et l’esprit

et si oui, lequel est-il préférable d’avoir? »

Woody Allen


PLAN DU CHAPITRE

■ Principes des pratiques psychocorporelles

  • Une vision uniciste corps-esprit
  • Définition des pratiques psychocorporelles
  • Objectifs des pratiques psychocorporelles
  • Qui peut les pratiquer ?

Voir l’intégralité de l’article ≫

Les droits des malades et la qualité du système de santé

Le principe général de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002

Article L. 1110-1

« Le droit fondamental à la protection de la santé doit être mis en œuvre par tous moyens disponibles au bénéfice de toute personne. Les professionnels, les établissements et réseaux de santé […] contribuent, avec les usagers, à développer la prévention, garantir l’égal accès de chaque personne aux soins nécessités par son état de santé et assurer la continuité des soins et la meilleure sécurité sanitaire possible. » Voir l’intégralité de l’article ≫

Être soignant en contexte de menace terroriste

Regards sur la radicalisation

Depuis 2012, la France a été violemment touchée par différents attentats. Des centaines de morts et de blessés sont à déplorer, des milliers de personnes sont endeuillées et toute une population, bouleversée. Les conséquences sont multiples, notamment celles liées aux pathologies post-traumatiques, connues pour s’inscrire dans le temps et hypothéquer durablement la vie des personnes impliquées. Voir l’intégralité de l’article ≫

Anesthésie générale

L’anesthésie générale (AG) doit faciliter la chirurgie en assurant une diminution des réactions neurovégétatives à la douleur (analgésie), une perte de conscience réversible (narcose), l’amnésie peropératoire et éventuellement, selon la nature de la chirurgie, un relâchement musculaire (curarisation). Voir l’intégralité de l’article ≫

Finalité soignante et moyens professionnels, par Walter Hesbeen

Les professionnels de la relation de soin1 ont acquis par leurs formations et leurs expériences des moyens intellectuels et techniques en vue de venir en aide aux personnes concernées par les différentes formes de maladies et d’anomalies physiologiques et les conséquences de celles-ci sur le décours quotidien de la vie et jusqu’à la fin de celle-ci. De l’aide est également apportée à l’occasion de la naissance d’un enfant depuis ce qui prépare et précède sa venue au monde jusqu’à l’accompagnement des premiers pas des nouveaux parents.

Voir l’intégralité de l’article ≫

Fiche 53 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) : maladie chronique des artères des membres inférieurs liée à une sténose athéromateuse diminuant progressivement la perfusion des membres inférieurs (index de pression systolique [IPS] < 0,90 ; la norme est comprise entre 0,90 et 1,30).

Voir l’intégralité de l’article ≫