Paroles d’expert – Pédiatrie

Le nouveau-né de mère diabétique : épidémiologie, physiopathologie, prises en charge

Delphine Mitanchez

32.1 Introduction

Le diabète au cours de la grossesse recouvre plusieurs entités : le diabète prégestationnel, connu et traité avant la grossesse, de type 1 (DT1) ou de type 2 (DT2) et le diabète gestationnel (DG). Le DG est défini selon l’OMS comme un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de gravité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, quels que soient les traitements utilisés et l’évolution en post-partum. Cette définition recouvre en fait deux entités différentes : un diabète patent préexistant à la grossesse mais découvert à l’occasion de celle-ci, le plus souvent un DT2, ou une anomalie de la tolérance glucidique apparue en cours de grossesse et qui disparaît au moins temporairement en post-partum.
L’épidémiologie du diabète au cours de la grossesse s’est modifiée au cours des dernières années en particulier en raison de l’augmentation du surpoids et de l’obésité chez les femmes en âge de procréer. Certains éléments de la physiopathologie sont communs à tous les types de diabète, mais les conséquences et la gravité des complications chez le nouveau-né sont différentes. Voir l’intégralité de l’article ≫

Souffle cardiaque

Un souffle cardiaque entendu lors de l’examen est un signe d’appel cardiaque à ne pas négliger, surtout s’il est entendu chez un nouveau-né en salle de naissance ou lors des consultations pédiatriques de la période néonatale. L’auscultation d’un souffle cardiaque doit être associée à un bon interrogatoire et à un examen physique complet à la recherche de signes physiques qui orientent vers une cause organique. Le plus souvent, le souffle systolique chez l’enfant est fonctionnel. Enfin, l’échocardiographie est l’examen clé du diagnostic quand on suspecte un souffle organique : elle précise l’étiologie, le retentissement hémodynamique, les anomalies associées et permet de définir le suivi et le traitement, qu’il soit médical et/ou chirurgical.

F. Bajolle, M. Bensemlali

© 2016 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Mots-clés : Souffle cardiaque ; Souffle fonctionnel ; Souffle organique ; Échographie cardiaque ; Cardiopathie congénitale

Voir l’intégralité de l’article ≫

Reflux gastro-œsophagien et pathologies ORL dans la nouvelle collection Pedia

PLAN DU CHAPITRE
Introduction
Tableaux cliniques – manifestations extradigestives
Malaises graves et apnée chez le nourrisson
Stridor
Laryngites à répétition
Sténoses sous-glottiques
Autres manifestations laryngées
Autres manifestations ORL
Prise en charge
Bilan
Traitement

Voir l’intégralité de l’article ≫

les hanches du nourrisson dans la nouvelle collection Pedia

Le nourrisson

PLAN DU CHAPITRE
Les hanches du nourrisson
Examens d’imagerie
Traitement
Anomalies du rachis cervical et de la ceinture scapulaire
Torticolis
Pterygium coli
Surélévation congénitale de l’omoplate
Malformation de la clavicule
Anomalies au niveau du dos et du thorax
Scoliose du nourrisson
Scoliose infantile
Courbure anormale dans le plan sagittal
Anomalies du thorax
Petites anomalies des mains et des pieds
Petites anomalies au niveau des mains
Petites anomalies au niveau des pieds
Impotence fonctionnelle
Conduite de l’examen
Impotence fonctionnelle et syndrome infectieux
Impotence fonctionnelle sans syndrome infectieux

Voir l’intégralité de l’article ≫

Troubles respiratoires obstructifs du sommeil de l’enfant : définitions, pathophysiologie, examen clinique

La description du syndrome d’apnées–hypopnées du sommeil avec enregistrement polysomnographique chez l’enfant remonte à 1975, et avec perturbation de l’EEG à 1982. Depuis, des avancées dans la compréhension du syndrome dit des « troubles respiratoires obstructifs du sommeil » (TROS) ont été faites.

C. Guilleminault, M. Mondain, R. Marianowski

Voir l’intégralité de l’article ≫

Traitements symptomatiques des détresses vitales d’origine infectieuse

Infectious life-threatening distresses in neonates. Symptomatic approach

Yannick Aujard (extrait de Infections néonatales)
Pôle de périnatologie, hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France

Résumé
Les détresses vitales néonatales d’origine infectieuse sont marquées par un risque de mauvaise évolution à court terme et d’un accroissement de la morbidité secondaire. Leur prise en charge implique, en parallèle au traitement anti-infectieux, un traitement symptomatique efficace. Le choix du traitement (antibactérien, antimycotique ou antiviral) repose sur l’analyse des circonstances cliniques et les données microbiologiques statistiques. Au plan symptomatique, les détresses respiratoires impliquent le recours à une oxygénothérapie, voire une ventilation, invasive ou non. L’hypertension artérielle pulmonaire, responsable d’une hypoxémie réfractaire, relève du monoxyde d’azote. La prise en charge symptomatique des chocs septiques combine expansion volémique et médicaments inotropes dont l’échocardiographie précise le choix et les modalités. L’aspect symptomatique du traitement des détresses neurologiques repose sur le dépistage et le traitement des convulsions et surtout de l’hypertension intracrânienne fréquemment associée.

Mots-clés : Nouveau-né ; Infections graves ; Détresses vitales ; Traitements symptomatiques

Voir l’intégralité de l’article ≫

Accident anaphylactique sévère à l’arachide après test de réintroduction négatif

Accident anaphylactique sévère à l’arachide après test de réintroduction négatif

C. Chatain a,b,∗, I. Pinb, P. Pralonga, J.-P. Jacquiera, M.-T. Lecciaa

Références Auteurs
Résumé
Le test de réintroduction alimentaire représente l’étalon-or afin d’affirmer ou d’infirmer une allergie alimentaire. Nous rapportons ici un cas d’anaphylaxie à l’arachide survenue 18 mois après un test de réintroduction négatif à doses significatives, suivi du maintien du régime d’éviction parla famille. Plusieurs études font état du rôle délétère d’un régime d’éviction au long cours dans la survenue de réactions allergiques parfois sévères chez des patients présentant une sensibilisation alimentaire sans symptômes IgE-dépendants, alors que la consommation régulière de l’aliment en cause favoriserait sa tolérance. Notre cas illustre le rôle de l’éviction complète dans la rupture de tolérance. Nous faisons en complément l’hypothèseque le test de réintroduction chez cet enfant faiblement sensibilisé à l’arachide ait pu induire la survenue d’allergie, d’autant qu’il s’agissait de lapremière ingestion de cet aliment.
© 2016 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

 

Mots clés : Test de réintroduction ; Arachide ; Allergie alimentaire ; Régime d’éviction ; Rupture de tolérance ; Sensibilisation

Voir l’intégralité de l’article ≫

Environnement du nouveau-né et spécificité de l’extrême prématuré : thermorégulation

Lescure S., unité de néonatologie, hôpital des enfants, CHU Toulouse, Toulouse, France.

Chapitre extrait de l’ouvrage Réanimation et Soins Intensifs en Néonatalogie

1. Principes d’organisation et prises en charge globales

Introduction

La thermorégulation a toujours été un enjeu très important en néonatologie. L’apparition des premières couveuses à la fin du XIXe siècle a permis de diminuer de moitié la mortalité des nouveau-nés de moins de 2000 g. Dans les années 1960, Silverman avait déjà démontré le lien entre incubateurs à air humidifié, contrôle de la température et mortalité néonatale. Depuis, de nombreuses études ont montré la corrélation entre hypothermie et mortalité et/ou morbidité néonatale ( encadré 10.1 ).

Voir l’intégralité de l’article ≫

Enfant voyageur

Extrait de l’EMC Traité de médecine Akos 2012; 7(3): 1-6[Aricle 8-1150]

Par P. Bourée

 

Introduction

Un voyage en zone tropicale avec des enfants peut être profitable pour les parents et les enfants, à condition d’être bien préparé. Sinon, les risques de problèmes de santé peuvent s’accumuler et rendre le séjour très pénible, voire aboutir dans le pire des cas à un rapatriement sanitaire. Voir l’intégralité de l’article ≫