Archives

Urgences

Quiz- urgences

Infections à la suite de morsures et griffures : autoévaluation de l’EMC

Votre patient s’est fait mordre par une chauve-souris ? A une infection après avoir dépecé un lièvre ? Savez-vous que faire ?

Voir l’intégralité de l’article ≫

Cas clinique : vous êtes médecin régulateur urgentiste hospitalier

Mon score:  

Mon Classement:  

Ce cas clinique est extrait de l’article menace d’accouchement prématuré paru dans l’EMC Médecine d’urgence

auteurs : N.-S. Goddet-Bete et  P. Raynal

Références auteurs
Toute référence à cet article doit porter la mention : N.-S. Goddet-Bete, P. Raynal. Menace d’accouchement prématuré. EMC – Médecine d’urgence 2015;11(1):1-9 [Article 25-070-B-10].
Résumé

La menace d’accouchement prématuré (MAP) est la première cause d’hospitalisation pendant la grossesse. Son incidence est de 6,3 % en France. Le taux de prématurité a augmenté de manière importante depuis 20 ans, probablement en rapport avec la proportion de grossesses multiples et le développement de la procréation médicalement assistée. Les étiologies et les facteurs favorisants sont nombreux et intriqués, cependant, 40 % des MAP sont idiopathiques. Leur diagnostic repose sur l’examen clinique (toucher vaginal) et l’évaluation de la longueur du col utérin par l’échographie endovaginale. L’utilisation de tests biochimiques comme la fibronectine est d’un apport certain dans la prédiction du risque d’accouchement prématuré. La prise en charge des patientes doit permettre de prolonger la grossesse de 48 heures afin de réaliser la maturation fœtale, de diminuer la mortalité périnatale en organisant un transfert in utero. La tocolyse repose sur l’utilisation de trois produits principalement, dont la mise en œuvre est souvent liée aux habitudes des services. Les difficultés d’évaluation de la gravité doivent être prises en compte par les équipes préhospitalières lors de la gestion des transferts in utero. Des contacts et des conférences avec les services concernés doivent être facilement envisagés pour une meilleure prise en charge maternelle et fœtale.

Mots-clés : Prématurité, Échographie transvaginale, Régulation, Corticothérapie anténatale, Tocolyse, Transfert in utero